Le toner des imprimantes laser est-il nocif ?

Toner pour imprimante laser Le toner des imprimantes laser et des photocopieuses est-il nocif ? C’est en tout cas ce que certaines études semblent prouver. Les particules qui composent le toner (oxydes métalliques, résines, divers métaux lourds) se retrouvent facilement dans l’air et peuvent ensuite se déplacer vers les poumons des utilisateurs et provoquer des problèmes respiratoires.

Assez paradoxalement, ce sont les imprimantes et les photocopieuses récentes qui sont a priori les plus nocives : la vitesse élevée des appareils produit plus de rejets nocifs. Il est conseillé de placer les imprimantes dans des locaux bien ventilés, et avec des plantes vertes à proximité de l’appareil : ces dernières absorbent une partie des particules.

Les constructeurs ont réagi et indiquent que les concentrations en produits toxiques sont extrêmement faibles (même si bien présentes) et que pour le benzol (par exemple), aller se promener dans une rue est bien plus dangereux. Pelikan indique que pour obtenir la même concentration que dans une rue normale, il faut effectuer plus de 600 impressions par heure, ce qui est une situation assez rare.

Même si pour le moment les études sont contradictoires, il est donc préférable de prendre le problème en compte et de ventiler les pièces où se trouvent les imprimantes.