Une carapace imprimée en 3D sauve la vie d’une tortue

Les carapaces rouges ne sont pas toujours synonymes de Mario Kart. Et dans le cas de la petite tortue léopard Cleopatra, il est surtout question de se soigner. Sauvée par la Nico Novelli, l’association de protection des reptiles de Canyon Critters dans le Colorado, Cleopatra souffrait de malnutrition qui lui a causé plusieurs problèmes au niveau de sa carapace. Certaines parties de sa coquille formaient des pyramides risquant de blesser ses congénères tandis que d’autres étaient trouées, ce qui pouvait engendrer des infections plus graves.

Afin de l’aider dans son quotidien, un étudiant de l’université du Colorado a décidé de lui développer une nouvelle carapace de protection, intégralement imprimée en 3D. Après 600 heures de travail sur un logiciel afin de créer un dôme qui pourrait s’adapter parfaitement à la tortue, la carapace a été « imprimée » à l’aide d’un plastique biodégradable conçu à base de blé, qu’elle devra la conserver le temps que ses blessures guérissent.

Le créateur de la coquille explique sa fierté dans le Denver Post : « C’est fantastique de savoir que cette tortue va être capable de se remettre de sa malnutrition ». Il faut dire que l’impression 3D est de plus en plus utilisée pour aider des animaux mutilés. On se souvient notamment du canard dont le bec a été reconstitué à l’aide d’une imprimante 3D ou encore d’une prothèse pour un chien dont les pattes avant souffraient de malformation.

Lire : On a testé une imprimante 3D !

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires