[CES 2015] Toshiba Click Mini : PC portable et tablette à 329€

Et si 2015 était l’année du PC portable hybride ? C’est en tout cas le pari de Toshiba qui mise beaucoup sur son Satellite Click Mini. Ce 2 en 1 de 8,9 pouces se compose d’une tablette d’un côté et d’un clavier de l’autre. Lorsqu’ils sont assemblés, ces deux éléments forment un PC portable ultra compact de moins d’1 kg.

Techniquement, le Click Mini, n’est pas un monstre de puissance. Et pour cause la partie graphique repose sur un processeur Intel Atom (Z3735F) et une carte graphique intégrée. A cela il faut ajouter 2 Go de mémoire RAM et 32 Go de stockage (extensibles via micro-SD). Rien d’impressionnant, mais suffisamment pour faire tourner Windows 8.1.

Un petit air d'EEE PC

Mais l’intérêt de ce mini hybride ne repose pas sur les performances. Son premier atout, c’est son prix : 329€. Le second c’est son autonomie : 16h réparties en deux batteries, une pour l’écran/tablette l’autre pour le clavier. Ici il convient de noter la bonne gestion de l’autonomie puisque la priorité est toujours donnée à la batterie de la tablette. C’est elle qui se recharge en premier lorsque le Click Mini est à plat. C’est aussi elle qui se décharge en dernier puisque c’est celle du clavier qui est d’abord mise à contribution. L’idée étant de pouvoir profiter au maximum et le plus vite possible de la tablette.

Côté connectivité, le Click Mini s’en sort avec les honneurs : un port USB, un mini USB, une sortie micro HDMI et un port micro-SD pour étendre sa capacité de stockage. Il intègre également deux capteurs photos, 5 mégapixels à l’arrière, 2 MP en façade. Enfin, l'hybride de Toshiba dispose d'un affichage Full HD. Le Satellite Click Mini sera disponible en France au mois de mars. Il sera fourni avec un abonnement d’un an à Microsoft Office 365. Deux coloris existent pour le moment, gris et blanc. Seul ce dernier sera commercialisé en France.

Retrouvez toute l'actualité du CES sur Tom's Guide

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire