GPS, NAS, flashmob : les traductions de la Commission de terminologie

Le site de la Commission de terminologieLe site de la Commission de terminologieNos confrères de PC Inpact ont regroupé quelques termes technologiques ou attenants étudiés par la Commission. Ainsi, « flashmob », ce rassemblement souvent organisé via Internet ou SMS devient « mobilisation éclair ».

Une « newsbar » sur laquelle s’affichent des informations en continu se transforme en « barre d'actualités ». Pour suivre les règles de la langue française à la lettre, on devra également appeler « NAS », ces disques durs réseau, « unité de stockage en réseau ». Enfin, « trackback », système de lien très utilisé sur les blogs, est traduit très logiquement en « rétrolien ».

En allant creuser un peu plus les dernières éditions du Journal officiel où sont publiées ces modifications, nous avons également découvert un autre exemple. Les automobilistes devront désormais demander un « géonavigateur » pour équiper leur véhicule plutôt qu’un GPS. Pour ceux voulant respecter à la lettre les recommandations de la Commission de terminologie et de néologie, il est possible de s’abonner à sa « newsletter » directement depuis son site.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
11 commentaires
    Votre commentaire
  • Kenelm
    Voilà encore une putain de super idée que de remplacer des mots durement ancrés et largement répandus par d'autres que personne ne connaît ni ne connaitra à moins de lire le journal officiel qui entre nous vaut pas le 20 minutes.

    Quelqu'un envoie des courriels ici ?
    0
  • ple92
    C'est justement parce que rien n'est fait à temps pour défendre notre langue que nous sommes obligés d'utiliser des termes anglophones si durement ancrés ... voir le bon exemple Canadien
    0
  • Kenelm
    Je vois pas en quoi on "défend" une langue en inventant de nouveaux mots qui ne servent à rien à part complexifier les choses. Le problème à avoir autant de langages est qu'on a du mal à se comprendre, et ça ne fait qu'empirer les choses.

    Et l'anglais utilise déjà 40% de mots venant du français que je sache...
    0