Cette pile AA pourrait durer 1 milliard d'années

Les scientifiques de l’Université de Cambridge (Angleterre) ont trouvé un moyen d’exploiter les courants de fuite en utilisant une barrière de Schottky. Lorsque ce système sera intégré à une pile AA, celui-ci durerait un milliard d’années.

Les chercheurs de Cambridge ont partagé leur découverte dans la revue Science. Même s’ils n’ont pas fourni de nombreux détails, on sait qu’ils ont installé une barrière de Schottky, une jonction entre un métal et un semiconducteur, en vue de séparer la source et le drain. D’habitude, les fabricants de transistors préfèrent éviter ce type d’installation. Cependant, elle permet de miniaturiser les composants et actuellement, elle est largement exploitée dans le domaine de l’Internet des objets. Par ailleurs, les résultats de cette recherche ouvrent de nouvelles perspectives. Ainsi, quand un transistor sera installé sur une pile AA, sa consommation plafonnerait à seulement un milliardième de watt. Par conséquent, sa durée de vie atteindrait un milliard d’années.

Quand le problème est devenu la solution

Les bricoleurs détestent particulièrement les courants de fuite. Parfois, il arrive que le courant continue à passer même si le circuit est fermé. Ce phénomène entraîne de nombreux dommages sur les appareils électriques, surtout lors d’un orage. Alors, cette découverte intéresserait tous les acteurs du secteur. Pour l’instant, aucune information n’est disponible sur une éventuelle production à grande échelle.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • rdcdt
    Il y a une erreur "à passer même si le circuit est fermé" le circuit fermé c'est l'etat ou on veut que le courant passe. Donc ici c'est ouvert
    0