Les trolleurs protégés par la justice

TrollC’est ce que vient de décider la justice américaine suite à la plainte d’une personne victime d’attaques vexantes de la part d’un contributeur anonyme.

Dix anonymes dans la ligne de mire

Les faits se déroulent en 2005. Sur le forum du portail financier de Yahoo ! a lieu un échange musclé entre dix anonymes sur trois dirigeants de l’entreprise pharmaceutique SFBC. L’un d’entre eux, Lisa Krinsky, est particulièrement attaquée et de manière très personnelle.

Puis en janvier 2006, elle décide de porter plainte en Floride contre ces dix anonymes, un mois après avoir quitté SFBC. Elle demande également à Yahoo ! de faire identifier les dix utilisateurs et notamment le « sixième », comme l’appelle la justice, le plus violent envers Lisa Krinsky.

Contre attaque du « sixième »

Mais ce fameux « sixième » essaye de faire annuler la plainte. La cour ne lui donnera pas raison en première instance, mais seulement après avoir fait appel. Les juges on en effet considéré que les fameux trolls sont « offensifs et avilissants » mais non représentatifs de faits réels.

De plus, le tribunal juge que le « sixième » en question invoque tout simplement le premier amendement de la Constitution pour écrire anonymement sur Internet. Et voilà comment les trolleurs américains pourront continuer tranquillement leur occupation favorite.