Donald Trump veut "fermer Internet en partie"

Donald Trump a une solution pour limiter la radicalisation des jeunes. Selon lui, il faudrait couper (en partie) Internet pour endiguer le flot d’allégeances à l’Islam radical et Daech.

Lors d’un discours prononcé à l’occasion d’un metting de campagne en Caroline du Sud, le candidat à l’investiture républicaine pour la prochaine présidentielle états-unienne a déclaré que « Nous perdons beaucoup de gens [qui se radicalisent] à cause d’Internet. Il faut que nous voyions Bill Gates et d’autres gens qui comprennent vraiment ce qui se passe. Il faut leur demander, peut-être dans certains endroits, de fermer Internet en partie, d’une manière ou d’une autre. »

Outre sa volonté de « stopper toute immigration musulmane aux États-Unis », le milliardaire américain souhaite également prendre des dispositions à l’encontre d’Internet. Il ajoute que « quelqu’un va nous dire “Et la liberté d’expression alors ?”. Ces gens sont des idiots ! Et il y a beaucoup d’idiots. Nous avons beaucoup d’idiots ! »

Il va sans dire que la proposition de Donald Trump est quelque peu irréalisable d’un point de vue technique. Si les États-Unis ont une certaine main mise sur les choses du Web via l’Icann, l’association chargée de la gouvernance du réseau, ils ne sont pas les seuls à gérer l’Internet mondial. En outre, si l’on a déjà vu certains pays limiter l’accès de leurs citoyens à Internet, l’ingérence d’un pays externe sur cette question serait du jamais vu. Enfin, Bill Gates, pour sa part, lutte plutôt via sa fondation, pour l’amélioration de l’accès à Internet dans les zones reculées.

A lire aussi : Fibre optique : quel est le meilleur forfait ?

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire