Twitch fait la guerre aux jeux pour adultes

Twitch vient de publier une note sur son blog, avisant ses utilisateurs d’un important changement dans ses conditions d’utilisation. Le site annonce en effet qu’il bannira désormais les jeux pour adultes, notamment ceux qui ont été désignés comme tel par l’Entertainment Software Rating Board (ESRB), organisme américain d’évaluation des jeux vidéo.

Twitch avait déjà constitué une liste de jeux dont la diffusion était interdite sur son site, mais elle ne comptait jusqu’à présent que 5 titres : HuniePop, BMX XXX, Dramatical Murder, Sakura Spirit et Second Life. Cette courte liste vient d’être enrichie par la poignée de jeux déclarés « Adults Only » (AO) par l’ESRB. On y trouve majoritairement des jeux érotiques, comme Lula 3D ou Tokimeki Checkin, mais aussi des titres plus connus pour leur violence, notamment Manhunt 2. En tout, la liste de jeux AO publiée sur le site de l’ESRB compte 26 titres.

Si cette limitation est assez claire pour le public américain, elle se complique en revanche pour les joueurs d’autres pays. En Europe, c’est le système Pan European Game Information (PEGI) qui est en vigueur, et qui propose un système d’évaluation différent de son homologue américain. La différence est qu’un très grand nombre de jeux populaires se voient affublés de la mention « PEGI 18 », qui signifie que le jeu est déconseillé aux moins de 18 ans. Parmi eux figurent des sagas très connues, comme Metal Gear Solid, Call of Duty ou encore Assassin’s Creed.

Dans un premier temps, Twitch n’était pas clair sur le sort à réserver à ces jeux, mais devant les nombreuses questions, le service a modifié son message afin de clarifier la situation : « Les jeux notés 18+ dans votre pays peuvent être diffusés sur Twitch, tant qu’ils n’ont pas reçu la notation AO de la part de l’ESRB, et qu’ils ne contreviennent pas à nos autres conditions d’utilisation ».

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire