JO : un tweet ça va, deux, bonjour les dégâts !

Twitter était annoncé comme l’une des stars des Jeux Olympiques de 2012. Le réseau social devait être l’un des moyens d’information privilégié pendant cette quinzaine olympique, notamment grâce aux athlètes qui s’y adonnent. Ce que les organisateurs avaient moins prévu, c’est que Twitter allait saboter les Jeux.

C’est l’agence Reuters qui révèlent les faits. Ils se sont déroulés durant l’épreuve de course cycliste sur route remportée par Alexandre Vinokourov. Au cours des 230 km de la course les organisateurs n’ont jamais pu annoncer l’écart exact entre échappés et poursuivants. Et pour cause, les modules GPS attachés aux vélos des concurrents étaient inutilisables. En cause, le public tout au long du parcours et ses tweets incessants qui auraient largement perturbé le matériel officiel.

Le CIO demande de moins tweeter

En réaction, le Comité International olympique (CIO), a demandé aux spectateurs de modérer leur passion pour Twitter « Bien sûr, si vous souhaitez envoyer un message, nous n'allons pas dire “non vous ne pouvez pas le faire” et nous n'interdirons évidemment jamais cela. C’est juste que, si ce n'est pas si urgent que cela, essayez d'y aller doucement ».

Après les railleries suscitées par cette sortie, sont venues les véritables explications. Et ce ne sont évidemment pas les spectateurs qui seraient en cause mais l’opérateur 02 qui aurait sous-estimé l’importance du trafic et n’aurait pas suffisamment renforcé son réseau à l’approche de l’événement.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
3 commentaires
    Votre commentaire
  • gandalf92@guest
    Moi pas comprendre ?!???
    Quel rapport entre un tweet et un GPS ?
    Si c'est à cause de la perturbation par le signal radio 3G, twitter n'est pas forcément le coupable (je dirai même, vue la taille des messages, qu'il est plutôt le moins responsable d'une perturbation quelconque).
    Il faudrait du sacré matériel et une sacrée analyse du traffic 3G pour affirmer que Twitter est responsable des dysnfonctionnements ....
    0
  • networkOnfire@guest
    la relation est simple ... les données GPS doivent être transmises in fine vers des serveurs qui vont traiter les infos pour quelles soient utilisées par les organisateurs et les commentateurs.

    Cette transmission passe visiblement par une même section du réseau largement entamée par les tweets des spectateurs dans le jargon '"bottleneck"

    PS : Un réseau Wifi ouvert à été mis en place pour les JO
    0
  • Kenelm
    Moi ce qui m'étonne le plus, c'est le phénomène du mec qui plutôt que de regarder fait autre chose. Putain il est aux JO, mais non faut qu'il tweete. Le même mec à un concert, il regarde pas le truc avec ses yeux, il le regarde par le petit écran de son téléphone avec lequel il filme.

    Ca me troue le cul avec la puissance de mille soleils ce genre de chose.
    0