Twitter et Facebook : des poisons pour l'économie ?

TwitterTwitter

Nouveau signe de l’impact des réseaux sociaux dans notre société : leur utilisation coûte à l’Angleterre 1,38 milliard de livres en perte de productivité. 

40 minutes par semaine

C’est la SSII britannique Morse qui le démontre dans une étude menée sur 1460 employés. Ils passent en moyenne 40 minutes par semaine à utiliser Twitter et Facebook. Mises bout à bout, ces minutes représentent finalement une perte de productivité immense pour les employeurs. Les inquiétudes ne sont d’ailleurs pas seulement liées au temps passé, mais aussi aux informations révélées relatives aux entreprises. On apprenait il y a quelques jours que les majors du cinéma commençaient à inclure des clauses de non-utilisation de réseaux sociaux dans ses contrats.

Difficile pour les entreprises de limiter l’accès à ces services, puisque même filtrés sur leur réseau interne, ces sites restent consultables depuis les téléphones portables. Il serait toutefois intéressant de chiffrer ce que l’utilisation des réseaux permet de gagner aux entreprises. En étant au courant de certaines informations plus rapidement, les employés peuvent également adapter leur travail à ces évolutions.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
4 commentaires
    Votre commentaire
  • obi_one
    Citation:
    Il serait toutefois intéressant de chiffrer ce que l’utilisation des réseaux permet de gagner aux entreprises.


    Moins de 1,38 milliard de livres ça c'est sur !

    Ce chiffre devrait plutôt être négatif que positif à part pour Facebook et Tweeter biensûr ;)
    0
  • Anonyme
    Ils n'ont qu'à leur donner plus de boulot histoire de ne pas leur laisser le temps de "flanner" sur le net !
    C'est ce qui s'appelle un faux problème. S'ils n'allaient pas sur le net ils iraient en pause café ou autre...
    0
  • Refhi
    +/- 1 Marcoine :
    Leur donner plus de boulot ne les empêchera pas de prendre leur pause.

    Mais je crois qu'une étude avait suggéré qu'un peu de temps passé sur internet permettait d'augmenter la productivité à côté ! A vérifier bien sûr.
    0