Ubun' tout cassé

Ubuntu est recommandée pour sa convivialité et sa stabilité. Pourtant hier le paquet d’update pour xserver proposé sur les dépôts officiels a provoqué des plantages du serveur graphique, imposant une interface en ligne de commande au reboot.

Pour un habitué de linux, ce problème n’en est pas un, car une simple ligne de commande permet de revenir à l’ancienne version et tout rentre dans l’ordre. Mais pour l’ami du geek qui s’est vu recommandé la bête, c’est une catastrophe. D’autant plus que Dapper, la version concernée, est estampillée LTS (Long Time Support), et destinée à séduire les entreprises.

Comme d’habitude dans la communauté du libre, la correction a été rapide et aujourd’hui on peut mettre son système à jour sans risque. Mais c’est un soufflet qui met à mal la réputation de la distribution Sud Africaine, bien que ses défenseurs rappellent que Windows a connu des déboires similaires avec ses patchs ouvrant des failles de sécurité ou faisant planter IE. Mais peut on se défendre en disant que les autres ne font pas mieux et être crédibles ?

Si par malheur votre serveur graphique a rendu l’âme, voici la formule magique consacrée à sa résurection : sudo apt-get update ; sudo apt-get upgrade

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
17 commentaires
    Votre commentaire
  • mpyti
    Ubun pue
    0
  • Deathroll
    Citation:
    bien que ses défenseurs rappellent que Windows a connu des déboires similaires avec ses patchs ouvrant des failles de sécurité ou faisant planter IE.


    Bien bidon les types, je ne vois pas le rapport, ça a merdé sur Ubuntu, point.
    0
  • Anonyme
    Personne n'est à l'abri d'une bourde. C'est le probleme lorsqu'on commence à devoir respecter des délais de développement de plus en plus courts, on n'a pas le temps de tout tester. En plus on se disperse sur différentes taches ce qui n'aide pas à faire du travail soigné.

    Si microsoft s'oblige maintenant à sortir les patch qu'une seule fois par moi c'est tout simplement pour éviter cette dispersion et laisser le temps aux modifs de "tourner" avant de les balancer à plusieurs millions de personnes.

    Si de plus en plus de gens se tournent vers linux, on verra apparaitre fréquemment ce genre d'erreur. J'aimerais savoir comment les distributions linux tiendront la route lorsqu'il y aura autant de machine à tourner avec qu'il n'y en a aujourd'hui avec Windows.
    0