L’UFC-Que choisir accuse les opérateurs de dégrader la 3G

Après la 4G, c’est au tour de la 3G d’être visée par l’UFC-Que choisir. Le mois dernier, l’association s’était penchée sur la qualité de réception de la nouvelle norme réseau et avait épinglé plusieurs opérateurs quant à la différence entre les annonces publicitaires et la réalité du terrain. Hier, l’UFC a publié un nouveau rapport, qui épingle cette fois la qualité de débit de la 3G qui serait en baisse chez la plupart des opérateurs.

En comparant le « taux de non-qualité » des connexions data 3G de décembre 2012 à octobre 2013, le rapport pointe du doigt une augmentation parfois significative de cet indicateur. Chez SFR et Orange, elle est faible, passant de 6,6 à 7,9 % pour le premier et de 5,2 à 8,2 % pour le second. Mais c’est Free qui porte le bonnet d’âne, avec un taux déjà élevé en 2012 de 19,8 %, qui explose pour atteindre 36,2 % en octobre dernier.

La 4G a bon dos

Pour Alain Bazot, l’origine de cette baisse de qualité est toute trouvée : « (…) il n’y a pas meilleure façon de valoriser la 4G qu’en dégradant la 3G ». Là où ça se complique, c’est que Free, le plus mauvais élève du lot à en croire les chiffres, est également le seul opérateur à ne pas proposer d’offres 4G. Qu’à cela ne tienne, l’association y trouve tout de même une réponse et accuse Free de développer un réseau de mauvaise qualité, qui privilégie la fréquence des 900 MHz, celles qui couvrent d’importantes zones géographiques.

Cette démarche, si elle était avérée, parait toutefois logique compte tenu des engagements de l’opérateur, tenu à atteindre les 75 % de couverture d’ici 2015. La réponse de Free ne s'est pas fait attendre puisque l'opérateur a annoncé par la voix d'un de ses portes-parole son intention de saisir la justice et accusant l’UFC de s’appuyer « une nouvelle fois sur une étude partielle et partiale avec une méthodologie très contestable qui ignore la réalité de l’usage ».

Seul Bouygues Telecom s’en tire avec les honneurs, voyant son taux de « non-qualité » reculer d’une année sur l’autre… alors qu’il s’agit de l’opérateur disposant du réseau 4G le plus vaste. Peut-on alors vraiment conclure aussi hâtivement que SFR et Orange verraient leurs réseaux 3G délaissés au profit de la 4G ?

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires
    Votre commentaire
  • vielledauvergne
    Oui, je suis tout à fait d'accord avec UFC, il me semble que les Fai,sont main dans la main pour nous faire dépenser le + possible , alors qu'il n'y a aucune utilité, à avoir la 4G , vu que le territoire n'est couvert par la 2G à 78%, la 3G à 62%,et la 4G à 23,5%, contrairement à se que dise les FAI. alors décrochez votre smart, quelques temps pour leur faire comprendre qu'il ne faut pas nous prendre que pour des C....!
    0
  • deniol85
    Penser que les opérateurs baissent la qualité de leur 3G volontairement c’est vraiment du délire. Je suis Technicien Télécom (sous traitant pour Bouygues). La qualité de la 3G se dégrade c’est vrai mais c’est juste que depuis un an le nombre d'utilisateur de samrtphone a explosé. Ddans les régions dense en population la 3G est déployé au maximum de ça technologie. La seul solution serrais de rajouté des pylônes télécom, mais personne n’en veux à coté de chez sois. Donc les opérateurs développent la 4eme génération de télécom (La 3G à 10ans).
    0