L'Union européenne se fâche contre Facebook

FacebookFacebookLes attaques contre Facebook n’en finissent plus de pleuvoir concernant sa gestion des données personnelles. L’Union européenne y met également son grain de sel en rappelant sévèrement à l’ordre le réseau social américain.

Deuxième avertissement pour Facebook

Pour le groupe G29, la cellule de l’Union européenne en charge de la protection des données, les dernières modifications apportées à la gestion des données personnelles par Facebook sont inacceptables. Pour l’UE, les informations disponibles sur les profils sont accessibles à tous, permettant ainsi aux moteurs de recherches et société marketing d’y trouver de précieuses informations. Dans son communiqué le groupe G29 précise que les utilisateurs doivent donner « librement et sans ambiguïté leur consentement ».

Le G29 n’en est pas à son premier reproche puisqu’en novembre dernier, il avait déjà précisé à Facebook et vingt autres sites communautaires (MySpace, Skyrock, Dailymotion, etc.) que les profils devaient par défaut être réservés aux contacts choisis par l’utilisateur. Ce principe doit désormais être appliqué au système permettant de faire un commentaire sur un site tiers avec son identifiant Facebook. C’est dans ce cadre particulier que sera organisé le 31 mai prochain le premier Quit Facebook Day.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
6 commentaires
    Votre commentaire
  • shooby
    D'un autre côté si "les attaques contre Facebook n’en finissent plus de pleuvoir" c'est que, comme l'Oreal, ils le valent bien lol
    2
  • gelsomino
    mais je pense que facebook est devenu un vrai outil commercial marketing, et aussi d'espionnage
    0
  • Anonyme
    Dans le même temps, Google se fait taper sur les doigts par le gouvernement allemand pour avoir collecté "par erreur" des informations sur les WIFI publics de personnes : http://www.blog-du-referencement.com/2010-05/google-street-view-la-recuperation-de-donnees-wifi-etait-une-erreur/
    On en finit plus des problèmes concernant la vie privée, à se demander même si cette notion existe encore.
    0