Universal montre les dents à iTunes

universal itunes conflitUniversal Music, major leader de l’industrie du disque appartenant au groupe Vivendi, n’a pas souhaité renouveler son contrat avec iTunes dans les mêmes conditions que le précédent.

Jusqu’ici, Universal s’engageait par tranches de deux ans avec le plus grand distributeur de contenus numériques légaux. Dorénavant, les deux géants seront liés par des contrats mensuels, dont les termes pourront ainsi être renégociés en permanence par Universal.

Freiner l’hégémonie

Derrière ce geste, c’est l’inquiétude de toute l’industrie musicale qui transparaît, face à un acteur qui se hisse parmi les plus grands distributeurs de musique au monde. La major espère ainsi enrayer le monopole grandissant d’iTunes dans la distribution musicale, et peser de tout son poids sur celui-ci pour le forcer à plus de souplesse dans ses termes contractuels. En terme de prix, la seule major ayant réussi à faire fléchir iTunes sur la barre psychologique des 0,99 $ par titre, fut EMI, lorsqu’elle ouvrit son catalogue à un format audio plus performant et sans DRM. 

Les majors, qui ont longtemps été habituées à dominer le marché de la musique, ont visiblement du mal à avaler la pilule iTunes. Un éventuel retrait du catalogue Universal, qui référence de nombreux artistes aussi vendeurs que 50 cent, représenterait un manque colossal pour la plateforme de téléchargement.

Téléchargez sur iTunes Music Store

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
6 commentaires
    Votre commentaire
  • lolotux
    Elles ont simplement du mal à avaler la pilule de leurs incompétences !
    0
  • goldmulo
    Et nous, quand le prix de la musique a doublé en passant du vinyle au cd, il a bien fallu qu'on l'avale, la pilule... Chacun son tour ;-)
    0
  • lolotux
    C'est ce que je pense, à eux un peu d'être en proie aux affres du marché libre !
    0