En changeant de typographie, les USA pourraient économiser 400 millions de dollars

Le gouvernement américain, tout comme le nôtre, est préoccupé par un sujet en particulier : la réduction des dépenses. Des plus petits détails peuvent naître les plus grandes économies, preuve en est la réflexion d’un jeune collégien américain de seulement 14 ans, Suvir Mirchandani. Le garçon s’est intéressé à l’encre des documents imprimés et par le fait, à l’impact de la police de caractère utilisé. Il faut savoir que l’encre coûte très cher, plus cher même que le parfum.

Tout est parti d’une réflexion locale : à son arrivée au collège Dorseyville de Pittsburgh, le nombre de documents polycopiés distribués l’a fait réfléchir sur la problématique et il s’est intéressé à une manière de réduire les coûts dans son école. Après avoir analysé le prix d’impression de plusieurs polices sur les principales lettres utilisée en anglais, le jeune curieux a remarqué qu’une économie de 21 000 dollars pouvait être réalisée en passant à la police Garamond. Il s’agit de l’une des plus anciennes typographies encore utilisées dans l’imprimerie, qui a l’avantage d’offrir des caractères très fins, nécessitant par le fait moins d’encre.

De fil en aiguille, ses travaux l’ont mené jusqu’aux documents émis sur l’ensemble du territoire américain par le gouvernement, avec le support d’un journal de la prestigieuse université américaine Harvard. En changeant simplement la police, ce sont 400 millions de dollars qui pourraient être économisés. Le jeune homme s’est vu adresser une réponse de la part du gouvernement, malheureusement négative : les mesures d’économies se concentrent pour l’instant sur la publication en ligne des documents plutôt qu’en envisageant un changement de typographie.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire