Star Wars : Dark Vador (enfin) acquitté !

Lundi soir, la Fédération francophone de débat a organisé à Paris, le procès de l’un des plus grands méchants du cinéma : Dark Vador. Un évènement tout trouvé pour profiter de la fièvre Star Wars qui envahi le monde en cette fin d’année 2015.

Quatre chefs d’accusation pesaient contre lui. « Trahison, génocide à l'encontre des habitants de l'Etoile de la Mort, abus de biens sociaux contre la Ligue des Jedi et abus de confiance contre la Force. » Dark Vador étaient en bien mauvaise posture lors de son procès qui s’est déroulé au cinéma parisien Le Grand Rex, faisant salle comble avec 2700 spectateurs venus voir ce procès hors-norme.

Une défense de haut vol

Pour le défendre, trois ténors du barreau avaient pris place sur la scène. Sur ce trio, seul Antoine Vey avait préparé sa plaidoirie en voulant humaniser le patron de l’Etoile Noire : « Il commence sa vie en étant un enfant gentil et attentif. Et puis tout à coup, la Force prend possession de son psychisme et finalement, j'ai bon espoir que l'on entrevoit en lui plus l'humanité que la culpabilité », arguait-il.

De leur côté, Patrice Spinosi et Éric Dupond-Moretti étaient plus là par hasard. De l’aveu de ce dernier, « je ne connais pas Dark Vador. Je ne connais même pas son oeuvre […] et je ne connais pas le dossier. Je suis ici parce qu'il y a de la lumière. »

Le procès de Dark Vador

Entre les plaidoiries, le public a eu droit à des reconstitution de combats au sabre laser et à des témoignages, dont celui des frères Bogdanoff.

Le verdict

Finalement, la verve de Dupond-Moretti a encore fait mouche. Surnommé "Aquittator", du fait des 120 acquittements qu'il a obtenus, il est parvenu à obtenir la relaxe pour le grand bourreau intergalactique, avec l’aide de ses deux confrères et du public. « Accusé de la quasi-totalité des infractions au Code Pénal de l'Espace », Dark Vador (ou Darth Vader langue originale), est ressorti libre de son procès spectacle.

« J'ai un public qui sait faire la part des choses entre l'obscur et le bien. Et finalement je crois que justice a été rendue, je suis acquitté », a-t-il fanfaronné sur BFM TV. Malgré tout, les spectateurs qui iront voir Star Wars VII ne l’y retrouveront pas. La troisième trilogie démarre avec un nouveau grand méchant. Après Dark Vador et Dark Maul, les Rebelles auront affaire avec Kylo Ren.

A lire aussi : Star Wars I, II, III, IV, V et VI en bref

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire