Superbike de LeEco : le VTT connecté

Le constructeur chinois LeEco a dévoilé Superbike, un vélo connecté, lors du dernier Salon du mobile à Barcelone.

Doté d’un cadre en aluminium et une structure en fibre de carbone, le Superbike est à la fois solide, léger et résistant. En effet, ces matériaux constituent une garantie face aux intempéries. Lorsque la luminosité diminue, deux lasers s’allument et encadrent le vélo avec deux lignes parallèles sur la route. Ainsi, les automobilistes prendront plus de précautions au moment de dépasser.

Un vélo multifonctions

Une console équipée d’un écran 4 pouces se trouve au centre de la potence. Ainsi le vélo dispose d’un processeur quadcore de 1.3 GZH avec une mémoire vive de 4 Go. Bike OS, un système d’exploitation spécifique, offre plusieurs possibilités aux cyclistes :

Le pilote accédera à des statistiques relatives à sa vitesse, ses efforts physiques ou son parcours. Comme sur un téléphone classique, il pourra envoyer et recevoir des messages ou appeler ses contacts grâce à la présence d’une connexion 4G. S’il veut écouter de la musique, il aura à sa disposition un casque Bluetooth ou pourra utiliser les haut-parleurs prévus à cet effet.

Sur le plan de la sécurité, un capteur d’empreintes permet de bloquer à la fois la console et les roues. Par contre, si la batterie se décharge, le déblocage s’effectuera automatiquement avant qu’elle tombe à plat. Pour la recharger, on peut utiliser un chargeur ou pédaler pendant un certain temps.

Le Superbike coute 800 euros en Chine, la vente aux États-Unis débutera bientôt.

Superbike LeEco

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire