Kaspersky appelle les internautes à l'aide

Logo Kaspersky Editeur de solutions de sécuritéC’est une première pour l’éditeur, même si cela s’est déjà vu dans le petit monde de la sécurité informatique : Kaspersky vient de lancer un appel auprès des internautes pour l’aider à décrypter un virus particulier.

Le logiciel malveillant, un cheval de Troie qui crypte les données pour demander une rançon contre leur restitution, se serait montré trop virulent pour l’éditeur, qui se tourne maintenant vers Internet.

Un virus retors

Baptisé Gpcode, ce cheval de Troie se charge donc de crypter les données de sa victime pour ensuite lui demander une rançon. Il se concentre sur les fichiers .txt, .doc, .xls, .jpg ou encore .pdf, et invite l’utilisateur à acheter l’outil de décryptage pour retrouver ses fichiers. Selon Kaspersky, virus utilise une clé de cryptage de 1024 bits, beaucoup trop lourde à craquer pour une seule machine.

Kaspersky a donc lancé l’opération “Stop Gpcode”. Il s’agit d’une initiative internationale qui invite toute internaute à fournir une quelconque aide contre ce que l’éditeur appelle déjà un « véritable défi cryptographique ». « Kaspersky invite tous les spécialistes du chiffrement, les organismes publics et privés, les éditeurs de logiciels antivirus et les chercheurs indépendants à unir leurs efforts pour résoudre le problème », a indiqué l’éditeur sur son site. Un forum spécial a été créé par Kaspersky pour l’occasion.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
13 commentaires
    Votre commentaire
  • Archange_nain
    Il auraient pu se servir de BOINC pour craquer cette clé? :heink:
    0
  • muzah
    Ils pourraient aussi utiliser des fermes de calcul sur base nVidia SLI, apparemment ça fonctionne plutôt bien :D
    0
  • Archange_nain
    S'pa faux: les GPUs sont bien plus puissants pour ce genre de calcul répétitif...
    0