Panda : top 12 des virus de 2006

virus malware

Dans trois jours et quelques heures, l’année 2006 s’achèvera. L’heure est donc au bilan de fin d’année. Ainsi, Panda Software, éditeur de solutions de sécurité informatique, établit son classement des virus ayant marqué cette année passée. Attention, virus marquant ne signifie pas dangereux.

Voici donc le top 12 des vermines informatiques :

  • Le moralisateur : le spyware Zcodec, visant à surveiller l’internaute lorsqu’il accède à des sites à caractère pornographique. Ensuite, ce dernier reçoit des publicités personnalisées.
  • Le demandeur d’emploi numéro un : le ver Elites.A, envoyant des CV sur des adresses email, numéros de mobile,etc..
  • Le racoleur : le malware Nuwar.A, annonçant une troisième guerre mondiale. Du petit lait pour la presse à sensation.
  • L’opiniâtre : la "gamme" de vers Spamta qui n’en finissent pas de se décliner quasiment identiquement.
  • Le compétitif : le spyware Popuper, visant à lancer une version pirate d’un antivirus bien connu. Excepté le fait qu’il ne cherche pas de virus, mais plutôt ses concurrents, celui-ci semble efficace.
  • Le plus zélé : l’attaque de type phishing nommée BarcPhish.HTML qui absorbe beaucoup plus d’informations confidentielles que ses rivaux (date expiration de la CB, cryptogramme visuel, etc.).
  • L’indiscret : le malware WebMic.A enregistrant du son et des images grâce aux matériels connectés à l’ordinateur.
  • Le plus malveillant : le ver Nedro.B, visant à modifier des icônes, à bloquer l’accès à certains outils, etc., autrement dit : un fouteur de trouble ! (C’est le but, non ?)
  • Le sage : FormShared.A, un code malicieux diffusé par les réseaux Peer-to-peer ne comportant aucune connotation sexuelle : un exploit dans son genre !
  • L’archaïque : le ver DarkFloppy.A qui, comme son nom l’indique, a choisi de se propager par les disquettes. Son créateur semble avoir oublié que l’informatique a évolué ces dernières années.
  • Le moins sélectif : le code malicieux Gatt.A qui s’exécute quelquesoit la plateforme : pas de jaloux.
  • Le traitre : le malware SafetyBar qui officiellement se doit d’offrir des informations sur la sécurité informatique. Bien entendu, la réalité révèle le contraire : celui-ci simule des infections inexistantes sur l’ordinateur de la victime.

Pour finir, bien entendu ce classement est subjectif puisque réalisé par le seul éditeur Panda Software. Néanmoins, là où nous serons tous d’accord : aujourd’hui, il est impératif d’être équipé d’une solution de sécurité performante et surtout régulièrement mise à jour.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
6 commentaires
    Votre commentaire
  • kyle69
    Mdr les virus ce n'est plus ce que c'etait :
    Le moralisateur, Le sage, Le demandeur d’emploi, Le plus zélé ....

    Mais ou est donc passé le bon vieux virus qui plante ton pc et oblige un formatge ?!? lol

    A quoi pense leur createurs ?
    0
  • Aurelgadjo
    fouteur de trouble ? mh ? lol
    0
  • floriazaa
    j'aime beaucoup "Le compétitif" :D

    Il télécharge Kaspersky et ses mise à jour puis fait le nettoyage de ses concurrents et ensuite il opère seul...
    0