Amazon a du mal en VoD

Si le service de téléchargement de musique, qui doit arriver prochainement chez nous, rencontre un franc succès, ce n’est pas demain la veille que son service de vidéo à la demande passera les frontières américaines.

En effet, Amazon peine à imposer de nouveau service, lancé récemment sur le marché américain, alors même qu’il attendait un succès comparable à celui de la musique.

Une offre peu intéressante ?

Les internautes américains sont-ils plus facilement séduits par la musique que par la vidéo ? Quelques explications s’imposent pour tenter de décrypter le semi-échec d’Amazon dans le domaine de la VoDVidéo à la demande (Video On Demand). Service consistant à proposer à la location un contenu vidéo (film ou émission) qu’un utilisateur pourra consult.... Pour commencer, la présence de DRMDigital Rights Management (Gestion numérique des droits). Procédé consistant à contrôler les conditions de lecture et d’utilisation de documents numér... semble être une des causes de ce démarrage peu satisfaisant, alors que le service de musique s’est justement démarqué par son absence de DRM dans les titres proposés. Autre explication possible : le prix, qui est cette fois-ci similaire à celui de la concurrence, alors qu’Amazon MP3Codec audio compressé qui est devenu le principal format utilisé sur Internet et par les baladeurs numériques. Le MPEG-1 (ou MPEG-2) Layer 3, dit MP3,... propose régulièrement des titres à des prix inférieurs à la concurrence.

Amazon compte donc réagir pour booster son offre de vidéo. Et pour se faire, le site va lancer une nouvelle offre qui devrait se rapprocher de ce que les utilisateurs connaissent pour la musique. Ainsi, 40 000 films seraient disponibles à l’achat ou à la location, mais Amazon n’a rien précisé quant à la présence ou non de DRM pour cette nouvelle offre...

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire