La Californie donne son feu vert pour les voitures autonomes

Le départ est donné : le département californien des véhicules motorisés (California Department of Motor Vehicles ou DMV) a approuvé mardi une loi autorisant le test des voitures autonomes sur ses routes. Cette loi prendra effet le 16 septembre 2014 et veut enfin encadrer concrètement le développement des voitures sans pilotes.

Attention toutefois, les règles sont strictes et la sécurité semble au cœur de cette législation. Tout d’abord, chaque constructeur voulant mener des tests sur les routes californiennes devra faire la demande d’un permis spécifique et aura l’obligation d’assurer la somme de 5 millions de dollars en assurance. La durée de validité du titre est d’un an et devra donc être renouvelé une fois arrivé à son terme pour continuer à mener ses tests.

Des voitures autonomes, mais pas sans pilotes

Ensuite, ces véhicules autonomes ne pourront pour l’instant pas se passer de conducteur. Derrière le volant, c’est bien un humain qui devra systématiquement être assis, prêt à agir en cas de défaillance du dispositif d’automatisation. Sauf que ces conducteurs sont également soumis à un permis spécifique, le « Autonomous Vehicle Testing Program Test Vehicle Operator Permit ». L’épreuve aura essentiellement pour but d’assurer de la capacité du pilote à reprendre la main sur la machine en cas d’urgence. D’ailleurs, tous les accidents (responsable ou non) impliquant ces véhicules doivent être rapportés à la DMV sous 10 jours.

Si l’idée d’installer systématiquement un conducteur derrière le volant d’une voiture autonome peut sembler paradoxale, il faut rappeler que la technologie est encore en plein développement. Le programme Google Cars semble prouver que le système informatique s’avère plus fiable que l’humain, n’ayant rencontré aucun accident grave sur le million de kilomètres parcourus par sa flotte de voitures autonomes.

Aussi contraignantes soient les règles d’accès au bitume californien, cette région des États-Unis devrait rapidement devenir un Eldorado pour le développement de la technologie des différents constructeurs automobiles. Certains se sont même déjà avancés sur une date, comme l’alliance Renault-Nissan qui parie sur 2020.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire