Voitures autonomes : gare aux hackers !

Si les voitures autonomes fascinent les foules, elles attirent également l’attention des pirates qui y voient de nouvelles cibles potentielles. Deux firmes américaines spécialisées dans la sécurité, Mission Secure et Perrone Robotics, se sont alors intéressées à la résistance de ces véhicules du futur avec le support du ministère américain de la Défense. Et le résultat de leurs recherches a de quoi inquiéter autant les constructeurs de ces voitures que les passagers qui se voient déjà emmenés d’un point A à un point B sans aucune intervention de leurs parts.

Parmi les différents tests réalisés, en condition réelle, les experts en sécurités sont parvenus à envoyer un véhicule vers un obstacle à grande vitesse, alors que les nombreux équipements embarqués sont normalement programmés pour éviter ou en tout cas ralentir face à des éléments qui se trouvent sur le chemin. Il aura également été possible de provoquer un freinage brutal, qui pourrait aboutir à une perte de contrôle, au lieu d’un ralentissement progressif.

Alors que la technologie d’automatisation devrait arriver sur le marché à l’horizon 2020, la sécurité du dispositif reste donc encore un vaste chantier pour les marques. De nombreux capteurs sont intégrés à ce type de véhicules afin d’assurer le guidage, soit autant de portes d’entrées pour les hackers. Dans le cas de ce test, de simples connexions sans fils, WiFi et Bluetooth, ont été utilisées pour rentrer dans les systèmes de guidage. 

Lire : Pour ou contre la voiture connectée : 10 arguments pour se faire une idée

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire