Un ancien employé de Microsoft condamné pour vol

Infos-du-Net.comMicrosoft, entreprise tant controversée dans le monde de l’informatique moderne, ne compte pas ses ennemis uniquement au niveau de la concurrence.
La firme se voit également dans l’obligation de se méfier aussi de ses propres employés, qui pensent certainement que la paye reçue de leur embaucheur n’est pas suffisante, ou bien qui cèdent trop facilement à la tentation.
C’est ainsi que Finn W. Contini est passé d’honnête employé de la firme de Redmond au statut de repris de justice...

L'odeur de l'argent...

Finn W. Contini, employé de Microsoft agé de 37 ans et vivant à Redmond, devait certainement trouver sa fiche de paye trop maigre le jour ou il a décidé de se livrer à une pratique peu recommandable.
Il a tout simplement sorti des stocks de l’entreprise quelques 2 700 logiciels qu’il a ensuite revendu pour son profit personnel.
Le montant des logiciels volés est estimé par l’entreprise à près de 7 millions de dollas, Contini en aurait tiré près de 2,3 millions qui seront directement tombés dans sa poche.
L’homme s’est donc vu condamné à une peine de 4 ans de prison pour la vente illégale de millions de dollars de logiciels d’entreprise.

Un phénomène bien connu de l'éditeur

Mais Contini n’est pas le seul employé de la firme à se laisser tenter par le diable.
En effet, d’autres avant lui ont subi les répressions de la justice américaine pour leur manque de scrupules.
Ainsi, dans le courant de cette année, Robert Howdeshell, 40 ans, a été condamné à deux ans et trois mois de prison, Alyson Clark, 38 ans, purgera 5 mois de prison et 5 mois de liberté surveillée tandis que Christine Hendrickson a écopé de la même peine.
Tous ces employés auraient utilisé un système d’achat interne à Microsoft permettant aux employés d’acheter des produits de la firme à moindre coût, uniquement pour un besoin professionnel.
Ils auraient ainsi profité de ce système pour revendre ensuite les logiciels en dehors de l’entreprise à des prix défiant toute concurrence (tout en ayant bien sûr pris soin de s’assurer que les mails traditionnellement reçus par les supérieurs en cas d’achat sur ce système n’étaient pas envoyés).
Microsoft a d’ailleurs pris soin de sécuriser quelque peu ce système dans le courant de l’année 2002.
Pour finir, Contini, en plus de sa peine de prison, devra rembourser à l’entreprise la somme de 7,1 millions de dollars, qu’il aura en partie acquis lors des trois années de travaux d’intérêts généraux auxquelles il a également été condamné.

Source : AP
Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
11 commentaires
    Votre commentaire
  • 32design
    Bien fait pour lui :-D
    0
  • Bllouter
    c un peu bizarre que microsoft ne voyaient pas passer sous leur nez 2 700 logiciel mais bon ...
    0
  • MaxGix
    2700 dans des millions.... puis il s est fait attrapé, donc c est qu il s en sont aperçu
    0