Un volcan du Nicaragua sera bientôt connecté à Internet


Depuis quelques années, les objets connectés se multiplient : les voitures, les montres, les lieux publics les plus fréquentés sont aujourd'hui tous reliés à Internet. Une nouveauté vient de s’ajouter à cette longue liste, car il sera désormais possible de voir des volcans connectés.

La société General Electric travaille actuellement sur ce projet. Pour se faire, GE collabore avec l’explorateur et le cinéaste Sam Cossman, ainsi qu’avec le gouvernement du Nicaragua. Le projet consistera à connecter un volcan du Nicaragua à Internet. Le volcan concerné, nommé Masaya, est situé tout près de la ville de Managua. Masaya est un volcan impressionnant, car il possède un très grand lac de lave en bas de son cratère.

Pour réaliser le projet, en tout, 80 capteurs sans fil devront être installés. Dans un premier temps, Sam Cossman devra descendre en bas du cratère parcourant une distance équivalente à la hauteur de l’Empire State Building afin de tester le Wi-Fi. Il installera ensuite les capteurs sans fils pendant les 2 à 3 semaines suivantes. Ces capteurs vont permettre de collecter des données concernant la température, la pression atmosphérique, la gravité, etc.

Le but de ce projet n’est pas de fournir le wifi aux touristes qui pourraient accéder à Instagram ou Facebook via leurs smartphones. Le vrai objectif de ce projet est d’obtenir le plus d’informations possible afin d’être capable de prévoir une éruption. Les données collectées seront transmises via Internet sur Predix, la plateforme cloud de GE. Le projet est plein de challenges, car le matériel  utilisé doit fonctionner dans des températures extrêmes. Si le projet est concluant, il pourrait être utilisé dans le monde entier pour les populations qui sont exposées à des risques similaires.