La fonction "supprimer" sous Vista

Infos-du-Net.com
On a souvent demandé ce que Vista apportait de plus qu'une couche graphique et une gestion des droits utilisateurs assez particulière... Après la suppression de l'option "dossier virtuel" et la disparition de "WinFS", la question était restée en suspend. Une des réponses se cache derrière la fonction "volume shadow copy" qui sera présente et activée par défaut sous cet OS, et qui garde en mémoire un historique des versions de vos fichiers.

Si vous videz la corbeille, il ne vous restera plus qu'a prier qu'un utilitaire pieusement déniché veuille bien déchiffrer les résidus de bits de votre erreur et les restaure, sinon tout est perdu. De même en cas d'un plantage qui endommage votre système de fichier, les fameuses et courantes "I/O error".

Cela ne devrait plus être vrai sous l'anciennement Longhorn. En effet, il gardera une trace de vos modifications de manière encore plus précise qu'un système journalisé et permettera une restauration si besoin. L'outil peut être désactivé ou ne cibler qu'une partie des données, et devrait utiliser 300 Mo de plus sur votre disque dur selon ses créateurs, ou 15 % du volume globale d'après des tests officieux.

Annuler des modifications ou retrouver un fichier détruit, cela à son prix, et il s'appelle "confidentialité". Il alors être particulièrement prudent dans le traitement de ses données, un argument que va forcément avancer Microsoft pour justifier la très controversée TCPA et sa puce gérée en natif par Vista.

Source : PCInpact