Warcraft : le réalisateur de Spider-Man et Evil Dead s'attaque à Blizzard

A l’occasion de la sortie de Oz, suite du Magicien d’Oz, Sam Raimi, réalisateur des trilogies Spider-Man et Evil Dead, un temps pressenti pour réaliser l’adaptation de Warcraft au cinéma, s’est exprimé sur ses relations houleuses avec Blizzard.

Durant une interview par le magazine Vulture au cours de laquelle le journaliste demandait sa réaction au choix de Blizzard de confier la réalisation de Warcraft à Duncan Jones, réalisateur de Source Code et Moon, Sam Raimi n’a pas tari d’éloges sur le cinéaste. « J’ai adoré son film Moon, et je pense qu’il est un réalisateur étonnamment talentueux. Je suis sûr que si quelqu’un peut faire du super travail sur ce film, c’est bien lui », a-t-il déclaré. Il s’est en revanche montré bien plus critique à l’égard de Blizzard, l’éditeur détenteur de la licence Warcraft.

« Une mauvaise gestion de leur part »

Sam Raimi a en effet travaillé avec l’éditeur dès juillet 2009 à l’adaptation de l’univers d’Azeroth au cinéma avant de déclarer s’en être vu retirer les rênes en juillet 2012. Le réalisateur explique aujourd’hui que son projet a été abandonné à cause de problèmes scénaristiques et du manque de constance de Blizzard. « Je leur ai dit que je voulais faire ma propre histoire originale avec Robert (NDLR : Robert Rodat, scénariste d’Il faut sauver le Soldat Ryan) donc on l’a résumée à Legendary (NDLR : studio hollywoodien) qui l’a accepté, puis à Blizzard, qui avait des réserves mais a finalement accepté », explique le cinéaste.

Après avoir écrit une première version complète du scénario, Sam Raimi et Robert Rodat ont compris que Blizzard disposait d’un droit de véto et leur a demandé de recommencer de zéro. « Robert a recommencé, mais ça prenait trop de temps pour les gens de Blizzard, et leur patience s’est épuisée », affirme-t-il. « Honnêtement, je pense que c’était une mauvaise gestion de leur part de ne pas nous expliquer que la première version avait était refusée depuis longtemps. Pourquoi nous ont-ils laissés travailler dessus ? Ils avaient peur de me le dire ? », s’interroge Sam Raimi.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire