Elisez le Président du Web

Le site WebpresidentLe site Webpresident propose aux internautes français une démarche citoyenne : élire le président du Web !

Dans une interview publiée sur le site StreetReporters, Arick Kadoche, l’un des deux responsables du projet Webpresident, explique que « puisque les internautes subissent des répressions il est normal qu’ils aient aussi des droits et par conséquent un représentant qui puisse parler en leur nom. » Il ajoute aussi que « plus il y aura d’électeurs et plus ce Webpresident aura un poids » (appel au buzz). Prochaine étape : établir une constitution d’Internet. Rien que ça !

Vers un lobby internaute ?

Arash Derambarsh, le président officieux de FacebookLe Webpresident (marque déposée) devra être garant des intérêts des Internautes français en étant leur porte parole. Ses principales actions seront de lutter contre la cybercriminalité, la cyberdépendance, les arnaques sur le Web, la désinformation, d’assurer la promotion des startups françaises dans le monde, etc. Que de travail en perspective !

Ce projet n’apparait franchement pas très sérieux, surtout si l’on se remémore l’histoire du dernier président élu sur le Web, qui a fait pschitt... Vous souvenez-vous d’Arash Derambarsh, le "président" de Facebook ?

Et puis, n’est-ce pas à Eric Besson, le Secrétaire d’Etat chargé du développement de l’économie numérique, qu’incombent ces responsabilités ? Pour le moment en tout cas, aucun candidat ne s’est officiellement déclaré pour ce poste.

Alors, êtes-vous prêt à jouer le jeu et à élire un “président du Web” ?

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
14 commentaires
    Votre commentaire
  • Zegreatclan
    Hu hu hu .. après coup d'œil sur le site on ne peux visiblement pas postuler ... v'la la démocratie ! Nan plus sérieusement encore une belle connerie ! Faut arrêter les délires mégalo !
    2
  • Antwan86
    Tout comme la personne d'Arash Derambarsh, ce genre d'idée est détestable, n'apporte rien a part un buzz ridicule, brasse du vent, et génere du fric injustement avec de la pub.
    2
  • dragrubis
    L'idée pourrait être sympa, si elle était réalisable. Cela il faudrait effectivement une "Webstitution" mais mondiale, qui détails l'ensemble de l'acceptable, des règles à respecter ainsi que des droits de l'internaute.

    Traduite dans toutes les langues utilisée pour le web, la webstitution, un phantasme personnel, est une entreprise monstrueuse qui malheureusement a peu de chance de voir le jour mais qui devrait être entreprise par une association mondiale créé dans ce but, qui elle pourrait ensuite organiser ce genre d'élection.

    Et là tout deviens possible y compris des taxes, impôts et la citoyenneté "webber".
    2