WhatsApp s’installe partout, du navigateur web aux cartes SIM

L’application WhatsApp continue son développement en investissant une nouvelle plateforme, et pas des moindres : les navigateurs Internet. Cette annonce fait suite à des rumeurs qui remontent au mois dernier, après que des traces d’un tel dispositif ont été trouvées dans une version bêta du client Android. Cette version « web » de la messagerie WhatsApp n’est compatible, pour le moment, qu’avec Google Chrome, mais elle permet déjà de communiquer avec ses contacts avec son ordinateur.

La mise en place est très simple, puisqu’il suffit de scanner un QR Code à l’aide de son smartphone afin d’autoriser la connexion. Par contre, WhatsApp web est compatible avec à peu près tous les téléphones du monde, excepté ceux sous iOS. A priori, cela est dû à une limitation de la plateforme iOS, mais les équipes de développement devraient selon toute probabilité proposer une solution à l’avenir.

Une carte SIM dédiée

Et pour s’assurer une connexion à ses contacts n’importe où à travers le monde, la société italienne Zeromobile lance une carte SIM dont la seule et unique utilité est l’utilisation de WhatsApp : WhatSim. Destinée en priorité aux téléphones dotés de plusieurs ports SIM, la carte permet d’accéder au service depuis n’importe où dans le monde (150 pays) grâce à un partenariat avec 400 opérateurs différents.

La carte en question est commercialisée 10 euros et elle est valable pendant un an. Par contre, ce tarif n’inclut que les fonctions de base de WhatsApp, à savoir l’échange de messages, de contact et le partage de localisation. Pour l’envoi de photos et de vidéos, c’est un surplus dont le tarif dépend de sa région géographique. Le système s’avère donc plus pratique et moins couteux qu’une nouvelle carte SIM, si ses seuls besoins à l’étranger sont de converser avec ses proches.

Lire : WhatsApp : 10 astuces pour l'application de messagerie

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire