"Al-Quida Free Terror Nettwork", un mauvais nom pour un hotspot Wi-Fi

Un vol Los Angeles-Londres a été retardé le 26 octobre dernier à cause de la détection d’un nom de réseau Wi-Fi mentionnant l’organisation terroriste Al-Qaida.

Après l’embarquement du vol LAX-London, un passager a remarqué sur son smartphone qu’un Hotspot Wi-Fi à proximité portait un nom incongru : « Al-Quida Free Terror Nettwork ». Il prévint l’équipage qui mit l’avion en attente. Déjà en phase de roulage sur le tarmac de l’aéroport de Los Angeles, l’avion d’American Airlines a dû attendre trois heures qu’une enquête rapide soit menée. Durant ce laps de temps, les passagers ont été sommés d’éteindre tous leurs appareils électroniques. Elliot Del Pra, passager du Boeing 777 retenu à terre, explique qu’« au départ, le commandant de bord disait qu'on patientait pour un problème de maintenant, mais au bout d’une heure, il a annoncé qu'en fait il y avait une brèche de sécurité et qu’il n’avait pas l’autorisation de décoller. »

L’avion a ensuite été rapatrié à sa porte d’embarquement et le vol repoussé jusqu’à ce que la tour autorise son décollage, le lendemain à une heure de l'après-midi. Par la suite, l’aéroport a déclaré à Eyewitness News qu’« après une enquête approfondie, il a été déterminé qu’aucun crime n’a été commis et qu’aucune poursuite ne sera engagée. » Il s’agirait au final de l’œuvre d’un plaisantin dont les autorités américaines n'ont pas su goûter l'humour et qui, manifestement, a quelques problèmes d’orthographe en anglais.

Wi-Fi gratuit : les pièges à éviter

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire