LetterBomb, le hack ultime de la Wii

La dernière version du firmware de la Wii avait une particularité : aucun des hacks permettant de modifier sa console ne fonctionne sur la version 4.3. C’est dans cette optique qu’a été créé LetterBomb par l’équipe HackMii, déjà responsable d’anciens hacks sur Wii.



À l’instar du fameux « Twilight Hack » (qui utilisait simplement le jeu Zelda sur Wii) et du « BannerBomb », qui fonctionnait jusqu’à la version 4.2, cette LetterBomb ne nécessite aucune modification à la console pour fonctionner. Il suffit de disposer d’une carte SD, sur laquelle le hack en question va être installé. Il s’agit ensuite de passer par la messagerie de la console et de cliquer sur le programme, qui se présente sous la forme d’un message.

Alors que Nintendo continue de faire la guerre aux pirates, ce hack se montre encore plus simple d’utilisation que ses prédécesseurs, qui avaient généralement besoin d’un jeu en particulier pour fonctionner.