Un projet pour imprimer tout Wikipédia en livre

L’encyclopédie libre et gratuiteWikipédia a éveillé l’intérêt de l’entreprise PediaPress, qui a pour projet d’imprimer la totalité du site et de le relier dans plusieurs livres.

PediaPress n’en est pas à son coup d’essai dans ce domaine, puisque l’entreprise s’est notamment spécialisée dans la possibilité d’imprimer un article à la demande, et de l’expédier relié à ses clients. Pour l’occasion, c’est la version anglaise du site qui est visée, ce qui représente près de 4,5 millions d’articles. L’entreprise s’est donc lancée dans quelques calculs afin d’estimer le volume de papier nécessaire à son impression, et a conclu que près de 1000 volumes seraient nécessaires, occupant une bibliothèque de dix mètres de long et de 2,5 mètres de haut. Elle espère pouvoir réaliser son impression d’ici l’été prochain.

L’objectif de l’opération est donc d’exposer cette version papier lors de la convention annuelle de la communauté des utilisateurs de Wikipédia, nommée Wikimania, qui se tiendra à Londres en août 2014. Enfin, PediaPress a estimé que le coût total d’un tel projet pourrait s’élever autour de 50 000 dollars (environ 36 400 euros). L’entreprise a donc lancé une campagne de financement sur le site Indiegogo, afin d’appeler les fans à soutenir le projet.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • magellan
    Par curiosité... Comment vont-ils gérer certains aspects délicats de l'encyclopédie?1° Les annotationsJe prends le cas concret des articles qui comprennent des informations "sujettes à caution". Par exemple le fameux "qui?" ou bien "Référence?" et j'en passe. Ces articles seraient-ils alors édités avec ces précisions mettant en doute la qualité?2° Les imagesFaute de standard ultra défini en terme de taille et de mise en page, je me demande comment vont se présenter certaines images... 3° Le multimédiaJe pense qu'il y aura donc forcément exclusion de tout ce qui n'est pas imprimable. Dommage pour une encyclopédie multimédia.Enfin bref, l'idée est plaisante, reste à voir sa place dans le monde du papier là où les ténors du domaine sont passés au full numérique (cf l'universalis ou la britannica par exemple).
    0