Wikipédia pas si neutre que ça

Jimmy WalesNous vous parlions hier de l’outil WikiScanner et des découvertes plutôt intéressantes qu’il a permis (voir notre actualité). Il semblerait que cet outil d’un étudiant de l’université se Santa Fe n’ait pas fini de faire parler de lui. Depuis peu, une polémique se lève sur le Net, et elle suit la découverte de modifications d’entreprises apportées sur leurs propres fiches, certainement afin de redorer leur image.

Des modifications en tout genre

Les entreprises utilisent-elles Wikipédia comme une publicité gratuite, fût-elle mensongère ? C’est en tout cas ce que révèle WikiScanner, qui a permis de remonter jusqu’à certaines modfifications douteuses. On apprendra par exemple que Nintendo veut censurer les problèmes de lecteur de sa GameCube, que Disney ne veut pas qu’on parle de ses DRM ou encore que Sony efface des critiques sur le Blu-ray.

Des pratiques pour le moins douteuses, et qui montrent avec quelle facilité on peut encore détourner une information sur Wikipédia. Il semblerait que la CIA ne soit pas le seul organisme à s’intéresser aux informations divulguées sur Wikipédia. La fondation de Jimmy Wales ne s’est pas exprimée à ce sujet, mais il se pourrait que des mesures soient prises dans l’intérêt de la crédibilité du site.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
3 commentaires
    Votre commentaire
  • fourvin
    Il faudrait aussi que les auteurs d'articles relatifs à Wikipédia (tous médias confondus) dépassent un peu le stade de la naïveté... Les forces et les faiblesses de la démarche du projet sont intimement liées, le principe du wiki induit un comportement social, voire politique (vertueux : en cas de désaccord, il ne reste que le dialogue) mais donc porteur d'une idéologie, finalement assez éloignée du nécessaire principe/fantasme de "neutralité de point de vue".

    Que cette "découverte" - que les entreprises peuvent modifier les informations les concernant - prenne autant d'importance ces jours-ci, après tous les cas relatifs aux personnes privées de ces dernières années, illustre plus la méconnaissance de Wikipédia et la minceur de la mémoire des rédacteurs et lecteurs de ces articles qu'un quelconque scandale...

    A l'inverse, je connais le cas explicite du webmestre d'une banque, professionnel de la communication, bon connaisseur du net et de Wikipédia, qui a mis à jour l'article présentant son entreprise, et dont la contribution s'est faite retoquée car trop publicitaire. Il y a aussi au sein de la communauté Wikipédia certaines tendances altermondialistes/libertaire, qui voient dans l'Entreprise un suppôt de Satan qui doit être consciencieusement verrouillé de manière autoritaire.

    Entre cet exemple et le sujet de cet article, on est au coeur d'une des problématiques fondamentales que la démarche Wikipédia révèle : la gestion du savoir et donc de l'image, les rapports de force, le transitoire, le fantasme, le "réel". C'est en cela que Wikipédia est passionnante, irremplaçable. Mais ne nous trompons pas de sujet d'article SVP :)
    0
  • Jetbuch@IDN
    fallait-il attendre wikipedia pour se rendre compte de tout cela ? Cette chasse aux sorcières (cf. classement "plus gros menteur" de wired...) n'est-elle pas dangereuse dans la mesure ou une modification peut très bien avoir été apportée par un tiers sous IP usurpée ? On se doutait bien qu'un jour quelqu'un allait faire le lien avec les range d'IP. Cette technique (à la base de l'outil en question, Wikiscanner) est également criticable dans la mesure ou les bases de données utilisées ne sont toujours mises à jour par les fournisseurs d'accès à Internet.

    Bref, ça s'emballe énormément sur Internet alors que l'outil n'est pas fiable à 100% pour des raisons pûrement techniques. Mais ça, personne n'en parle.
    0
  • robbalier
    c'est une masquarade
    0