Slide, la nouvelle phablette de Wiko sous Android 4.4

Le spécialiste des appareils d’entrée de gamme Wiko vient d’ajouter un « grand » nouveau à sa gamme de téléphones : le Slide. Il s’agit d’une phablette offrant un écran confortable de 5,5 pouces, une valeur identique au dernier né de LG, le G3. Le confort de lecture semble incontestable compte tenu de ces dimensions, malheureusement sa définition s’annonce trop faible : 960 x 540. La densité de pixels s’établit alors à seulement 200 ppp (pixels par pouce).

Pourquoi ne pas avoir retenu, au minimum, une définition HD 720p dont le rendu aurait été bien supérieur ? Surtout que l’affichage est le critère numéro un pour une phablette. C’est d’autant plus dommage que la technologie de la dalle, l’IPS, brille par de nombreuses qualités telles qu’une bonne restitution des couleurs et de bons angles de vision.

Ce n’est pas la seule déception, puisqu’il faut également composer avec un modem qui n’est compatible « que »3G+, soit jusqu’à 21 Mbit/s. On est loin de la 4G et de ses débits pouvant atteindre jusqu’à 150 Mbit/s. Le processeur intégré n’est pas non plus un foudre de guerre, avec quatre cœurs Cortex A7 cadencés à 1,3 GHz et seulement 1 Go de mémoire vive. Surtout, le stockage interne est limité à 4 Go, heureusement qu’un port microSD est de la partie pour étendre cette capacité.

Au dos de l’appareil, un capteur photo 8 mégapixels a été implanté tandis qu’en façade, un autre de 2 mégapixels se dédie aux selfies et à la visio. Ainsi équipé, le Wiko Slide pèse 166 grammes, avec sa batterie de 2 350 mAh. Les réjouissances sont à trouver du côté du système, puisque Wiko a installé la dernière version d’Android, Kitkat 4.4. Vendu à 170 euros, ce téléphone a en plus un système « dual SIM », qui conviendra à ceux qui voyagent beaucoup.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire