Windows 10 s’installe seul sur son ordinateur, Microsoft lui reverse 10 000 dollars

L’affaire des mises à jour automatique de Windows 7 et 8 vers Windows 10 vient de prendre un nouveau tournant. Petit rappel des faits : depuis certaines machines, Microsoft semble forcer le passage vers son nouveau système d’exploitation, et les utilisateurs se retrouvent après un redémarrage de leurs machines avec une nouvelle version de leurs OS, sans l’avoir demandé.

Cette histoire est la même pour beaucoup d’utilisateurs, notamment celle d’un homme en Californie dont le commerce, une agence de voyages, aurait été perturbé par l’évènement. Sa machine se serait retrouvée considérablement ralentie, lorsqu’elle ne plantait pas carrément, la rendant inutilisable dans le cadre de son activité.

La marque a alors été condamnée à lui reverser 10 000 dollars en compensation pour la « perte de revenu et le coût d’un nouvel ordinateur ». Une décision qui pourrait pousser plus d’utilisateurs mécontents à engager des poursuites, surtout aux États-Unis, ce qui pourrait même mener à un class action regroupant de nombreux plaintifs.

>>> Lire : Windows 10 : une montagne de promesses non tenues

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires
    Votre commentaire
  • candide_a1z2e3
    Cela m'étonnerait très fort que Microsoft ait déjà versé les 10.000 dollars comme le prétend votre titre...
    0
  • Papounet17000
    Ils feront certainement une analyse du PC.
    Si ça se trouve, ce dernier était complètement vérolé avant la mise à jour et à planté après dernière à cause de ça.
    0