Windows 7 représenterait un risque pour Microsoft... Ou pas ?

Chris Capossela, directeur marketing de Microsoft, s'est récemment exprimé sur le podcast Windows Weekly. Et ses propos n'ont pas plu à tout le monde, surtout chez les utilisateurs de Windows 7. Mais fallait-il réellement le prendre au sérieux pour autant, et ses critiques à l'égard de l'OS de Microsoft étaient-elles réellement si véhémentes ?

Lors du podcast Windows Weekly du 23 décembre dernier, Chris Capossela a eu l'occasion de faire, en long, en large et en travers, la présentation de Windows 10 (au cas où certains seraient passés à côté). À la 28e minute de la vidéo, Leo Laporte, qui mène la discussion, soulève une question que tous les utilisateurs se posent ou se sont posée. Peuvent-ils encore rester sous Windows 7 ? Ce à quoi répond Chris Capossela, sous forme de boutade : "à leurs risques et périls". Mais il ne développe pas, enchaîne ensuite sur les bienfaits de Windows 10, et mentionne le fait que Microsoft est inquiet de voir que ses utilisateurs peuvent rencontrer des problèmes de compatibilité avec un OS "vieux de 10 ans".

Stupeur ! Windows 7 serait-il déjà totalement dépassé, alors que la fin de son support n'aura lieu qu'en 2020 ? Quoi qu'il en soit, il n'en aura pas fallu davantage pour que les sites spécialisés s'enflamment et accusent Microsoft de contre-vérités, et de tout faire pour forcer les utilisateurs à migrer vers Windows 10. Mais le constat à propose de la soi-disant obsolescence de l'OS concerne-t-il réellement Windows 7, que Chris Capossela ne nomme plus du tout dans cette partie de l'interview ? Car en qualité de directeur marketing, il n'est pas sans savoir que Windows 7 n'a pas dix ans, mais un tout petit peu plus de sept. À moins que ses propos n'étaient pas à destination de Windows 7, mais concernaient un éventail plus large des anciennes éditions de l'OS ? Car après tout, ne peut-on y voir une attaque à l'égard de Vista, qui fêtera justement entre 2016 et 2017 ? Voire un pamphlet contre Windows XP, qui a certes plus d'une décennie, mais qui était le système le plus commercialisé du milieu des années 2000 ?

A lire aussi : 30 trucs et astuces pour Windows 7

Bien évidemment, on sait que Microsoft fait tout pour pousser ses utilisateurs à franchir le pas et à migrer vers Windows 10. On se rappelle par exemple de la fenêtre "voulez-vous migrer vers Windows 10 maintenant ou cette nuit ?", ou encore du téléchargement du kit d'installation en arrière-plan, même lorsque l'utilisateur n'a pas encore répondu favorablement à la demande de mise à jour. Et ce n'est pas prêt de s'arrêter : si Windows 10 est pour l'instant installé sur 200 millions de machines (Xbox One incluse), on est encore loin du milliard d'unités prévu par Microsoft d'ici 2018.

Mais Windows 7 continue à être le système d'exploitation le plus utilisé au monde et équipe aujourd'hui près d'un ordinateur sur deux (source : Netmaketshare). Se couper de ces utilisateurs en leur faisant peur et leur forçant la main serait une erreur de stratégie bien grossière. Difficile de croire Microsoft agisse de manière aussi pataude, surtout à l'égard des entreprises qui usent encore à foison de Windows 7. Alors, l'éditeur de Redmond est-il réellement en train de dénigrer son OS de 2009, ou souhaite-t-il surtout que les plus anciennes versions de son OS (XP et Vista) soient rayées du paysage informatique ?

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire