Steve Ballmer évoque l'échec de Windows Phone 7

C’est Steve Ballmer lui-même qui le dit : Windows Phone 7, dans lequel Mcrosoft plaçait de grands espoirs pour tenir tête à l’iPhone et à Android, est loin d’afficher les chiffres espérés.

C’est lors de la Worldwide Partner Conference, qui a commencé le 10 juillet et qui se tiendra jusqu’au 14 juillet, que Microsoft en a profité pour faire le point sur Windows Phone 7, entre autres, par la voix de Steve Ballmer. « Nous avons progressé, de très peu à... très peu », explique le PDG de Microsoft. Il explique cet échec par plusieurs facteurs, à commencer par le fait qu’il s’agit d’un marché « très dynamique, très concurrentiel ». Il indique également qu’« il y a un an, nous n’avions pas de Windows Phone », passant ainsi à la trappe la génération Windows Mobile, qu’il avait déjà désavouée par le passé.

Encore un espoir pour WP7

Tout n’est cependant pas terminé pour le système mobile de Microsoft, bien au contraire. « Nous avons déjà 20 000 applications », explique Steve Ballmer, qui compte insister sur ce point pour donner des arguments à son système. Il considère que cela montre notamment que les développeurs se sont mieux accommodés à son système qu’à Android ou iOS, et y sortent ainsi plus d’applications. Il ne trouve donc pas déplacé de penser qu’à terme, il pourrait surpasser ses concurrents en terme de nombre d’applications proposées. Il cite d’ailleurs Gartner et IDC, qui estiment que « Windows Phone 7 sera la seconde plateforme mobile en 2015 ». Il compte également travailler plus étroitement avec son partenaire : Nokia.