Windows 10 : 3e mise à jour, mais pourquoi tant d'updates ?

Microsoft enchaîne, à un rythme effréné, les mises à jour concernant Windows 10. L'éditeur de Redmond vient en effet de publier une troisième update de son OS, alors qu'une autre mise à jour avait déjà été diffusée le 11 août dernier. Mais le plus étonnant reste que Microsoft se montre peu bavard quant au contenu de cette update, comme c'était déjà le cas avec la deuxième mise à jour.

Windows 10 vient donc de connaître une nouvelle update, intitulée KB 3081438. Difficile d'obtenir la moindre information quant aux problèmes qu'elle corrige ou aux éventuelles nouvelles fonctions qu'elle intègre. Mary Jo Foley de ZDNet a réussi à obtenir une information d'un porte-parole de Microsoft : cette update aurait résolu des ennuis d'accessibilité au Windows Store. Néanmoins, toujours selon Mary Jo Foley, le problème avait été résolu avant même la diffusion de la mise à jour KB 3081438. Pour le reste, Microsoft ne communique pas sur le contenu de son update et diffuse seulement une longue liste des fichiers mis à jour. Il n'y a rien de réellement alarmant non plus à tout cela, puisque l'éditeur de Redmond considère désormais son OS « comme un service », mais il s'agit d'un changement de politique surprenant, Microsoft ayant toujours largement informé ses utilisateurs sur les modifications apportées à son OS.

Windows 10 : maîtrisez-le à 100%

Pour profiter de cette update, vous connaissez probablement la manipulation : rendez-vous dans le centre Paramètres, puis cliquez sur Mise à jour et sécurité. Lancez une recherche de mise à jour et redémarrez votre système. Notez enfin que plusieurs utilisateurs semblent rencontrer des problèmes d'installation (voirici ou encore ici), problèmes auxquelles aucune réponse viable n'a encore été apportée.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • Hercule12
    Sur quatre pc (trois portables et un pc de bureau) trois échecs, les 3 portables. Le pire c'est la perte de logiciels et de données importantes. Une calamité.
    0