Facebook : dans la tourmente des jumeaux Winklevoss

Ils abandonnaient mercredi leurs poursuites contre Facebook. 24 heures plus tard, les frères Winklevoss sont déjà de retour devant les tribunaux pour la même affaire.

Cette fois-ci, les jumeaux et leur ami Divy Narendra veulent savoir si le réseau social a « intentionnellement ou par inadvertance supprimé des preuves » lors des négociations qui avaient abouti à un accord de plus de 65 millions d’euros en 2008. Le dossier a été porté à la connaissance d’un tribunal du Massachusetts.

Selon eux, certains messages électroniques entre eux et Mark Zuckerberg n’auraient pas été versés au dossier à l’époque.

Aujourd’hui, les plaignants estiment qu’ils ont été trompés en 2008. Le calcul de leur accord avec le patron de Facebook n’aurait pas été fait à partir de la véritable valeur de l’action Facebook de cette époque.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
4 commentaires
    Votre commentaire
  • Flake74
    Ces pauvres jumeaux deviennent de plus en plus ridicule avec leurs multiples attaques en justice. 65 millions c'est déjà pas rien à moins qu'ils aient déjà tout dépensés...
    1
  • shooby
    d'un autre côté ils profitent a fond de la justice américaine, ses dérives ...
    0
  • Alrim
    Flake74Ces pauvres jumeaux deviennent de plus en plus ridicule avec leurs multiples attaques en justice. 65 millions c'est déjà pas rien à moins qu'ils aient déjà tout dépensés...

    Mais si leurs allégations sont vraies et que Mark Zuckerberg les a floués, on peut se dire que par rapport à la valeur de Facebook ce n'est rien. Mais après c'est entre eux que ça se passe ; quelle preuve peuvent-ils réellement apporter ?
    0