Les jeux vidéos de nouveau controversés, World of Warcraft aussi...

Infos-du-Net.comIl y a plus de 20 ans, Nintendo sortait sur le marché la console qui allait révolutionner le marché du jeu, et le démocratiser pas seulement au Japon, qui est plus tard devenu le pays officiel de ce mode de divertissement, mais dans le monde entier, lançant à l’époque une nouvelle ère du divertissement dans laquelle nous vivons encore en plein.
Mais ce succès qu’a vite rencontré le jeu vidéo a également lancé une autre tendance, celle que nous connaissons tout autant et qui consiste à dire que les jeux vidéos, c’est le Mal et que c’est comme l’alcool, c’est à consommer avec modération.
Car il est vrai que si les jeux vidéos ont contribué à divertir les jeunes et moins jeunes du monde entier, ils ont également été tristement révélateurs de certains malaises, notamment épileptiques, ce qui n’a pas manqué d’effrayer la populace et de contribuer à de larges campagnes de sensibilisations (qui ont d’ailleurs conduit à l’affichage obligatoire d’un avertissement sur la santé et les jeux vidéos présent sur chaque boîte de jeu vendu en magasin).
Aujourd’hui, cette vague ne s’est pas atténuée, et alors que le jeu vidéo continue son ascension et son implantation dans les foyers du monde, il s’illustre également toujours aussi tristement par des évènements qui ne le font pas briller.
Aujourd’hui, c’est le jeu World of Warcraft, déjà sujet à de nombreuses polémiques, notamment en raison de la forte addiction qu’il semble provoquer, qui se retrouve au centre de ces controverses...

Quelle responsabilité pour les jeux vidéos ?

Le jeune garçon de 13 ans voulait simplement reproduire à l’echelle humaine une scène du jeu vidéo en ligne World of Warcraft.
Mal lui en a pris puisque sa chute du haut d’un building a irrémédiablement entraîné sa mort.
Les parents du jeune homme ont alors décidé de se retourner contre Blizzard, développeur du jeu, affirmant qu’il est responsable du décès de leur enfant.
La famille, résidente en Chine, a obtenu le support de Zhang Chunliang, bien connu dans le pays pour ses campagnes de sensibilisation contre les risques d’addiction à Internet.
Chunliang, qui affirme avoir le témoignage de 60 parents dont les enfants sont devenus accrocs au jeu en ligne, se dit maintenant prêt à entamer une action en justice contre Blizzard à propos du décès de ce jeune joueur.
En Chine, le nombre de joueurs au jeu World of Warcraft dépasse les 1,5 millions (ce qui constitue tout de même plus du tiers du total des joueurs à ce même jeu dans le monde), bien que le jeu n’y soit disponible que depuis le mois de juin.
Rappelons à ce propos qu’une joueuse également chinoise a elle aussi payé de sa vie son addiction à ce même jeu, et que les joueurs de sa communauté se sont récemment rencontrés en ligne pour organiser les premières funérailles virtuelles de l’histoire.
Ce troublant événement, accompagné de l’addition des nouvelles funèbres qui entourent ce jeu, nous amène une fois de plus à nous demander ce qui peu pousser un joueur dans un tel état d’esprit, et à qui revient finalement la responsabilité des actes de ce dernier : au joueur, à ses proches, ou encore à l'éditeur ?
À méditer sérieusement, notamment la prochaine fois que vous empoignerez la manette ou le clavier pour la soirée...

Source : TechConnect
Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
52 commentaires
    Votre commentaire
  • Ancalagon
    Et voilà ! Encore une fois les jeux vidéos seraient responsables de tout les maux de la société ! Non mais et puis quoi encore !!!!!! :-x

    Se retourner contre Blizzard parceque leurs enfants deviennent accrocs aux jeux ??? Ces parents ne feraient-ils pas mieux de mieux surveiller leurs enfants et de leur imposer quelques règles ? Par exemple leur imposer des temps de pause ou mieux leur interdire tout simplement de passer des heures et des heures devant leur PC !

    De plus moi aussi je joue à WoW (y a qu'à voir mon avatar d'ailleurs lol) et il ne m'a jamais pris l'idée saugrenue de vouloir tenter de faire la même chose dans la vie réelle que dans le jeu ! Et je n'ai pas envie qu'on vienne m'interdire de jouer ou autre parceque quelques esprits faibles ont fait mauvais usage d'un jeu somme toute innofensif.

    C'est comme toute bonne chose, il faut savoir en user et ne pas en abuser !

    Maintenant je trouve lamentable que des parents s'en prennent aux société éditrices de jeux parcequ'ils ne savent pas eux même mieux tenir et élever leurs enfants !

    Interdisons les jeux bien sûr, puis aussi les films violents parcequ'ils incitent au meurtre c'est bien connu ! Ah et puis aussi les livres violents naturellement, etc... Bref faisont comme les Nazis à leur époque et brûlons tout ce qui se rapporte de près ou de loin à la culture !!!!!

    Voilà, j'ai poussé ma gueulante contre cette société totalement égoiste et qui veux interdire le moindre plaisir parceque le plasir, c'est mal ! :-x :-x :-x
    0
  • tenSe
    A mon avis la responsabilité revient au joueur...et dans un deuxième temps à son entourage qui n'a pas su déceler les signes de sa dépendance.
    Dans ma classe (TSSI) il y a aussi 3-4 cyber-addicted à WoW c'est hallucinant... Ils parlent de WoW toute la journée, ils y jouent au moins 3h par jour et les jours de vacances ils campent dessus...d'ailleurs ça se fait ressentir sur leur bulletin de note (ahem).
    0
  • dark-toxic
    et les parents dans tous sa?
    ils sont ou les parents?
    tiens on en parle pas de la responsabilité parentale!
    aprés si le joueur n'est plus sous la responsabilité des parents
    là c'est de la faute du joueur!!
    0