Des prisonniers chinois obligés de jouer à WoW

WoWWoW

Des prisonniers chinois seraient employés à jouer quotidiennement à World of Warcraft. Cette activité forcée rapporterait des sommes conséquentes aux chefs des prisons appliquant ce système.

C’est l’ancien prisonnier chinois Liu Dali qui a expliqué au Guargian le système mis en place dans la prison dans laquelle il a séjourné entre 2004 et 2009. Dans ce camp de Jixi en pleine province du Heilongjiang, ce condamné pour « pétitions illégales » n’a pas seulement dû casser des pierres, creuser des trous ou lire des textes communistes. Il était également obligé comme plusieurs autres condamnés à jouer toute la journée à WoW : « Les chefs de la prison gagnaient plus d'argent en forçant les détenus à jouer en ligne qu'en les obligeant à faire du travail manuel. Près de 300 prisonniers étaient obligés de jouer. Nous travaillions pendant 12 heures d'affilée. »

100 000 travailleurs virtuels dans le monde

Ce principe de « gold farming » n’est pas nouveau et existe depuis l’explosion des premiers jeux en ligne. Ces « fermes » de joueurs produisent des biens virtuels ensuite revendus contre de l’argent bien réel sur le marché noir. « J'ai entendu dire que les chefs pouvaient gagner jusqu'à 570 livres (environ 650 €) par jour. Nous ne voyions jamais l'argent. Ils n'éteignaient jamais les ordinateurs », détaille Liu Dali. Bien entendu l’exigence des gardiens menait le détenu au bout de ses forces : « si je ne pouvais pas atteindre mon quota, ils me punissaient physiquement. Ils m'obligeaient à rester debout avec les mains en l'air, puis me frappaient quand je revenais dans les dortoirs. On continuait à jouer jusqu'à ce qu'on puisse à peine voir l'écran ».

La Banque mondiale estime dans une étude publiée en avril dernier que le secteur du gold farming emploierait environ 100 000 personnes dont 80 % en Chine. Le marché des biens virtuels est estimé à 3 milliards de dollars. Les joueurs gagneraient en moyenne 2,70 dollars de l’heure soit un dollar de plus que pour un travail en usine.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
13 commentaires
    Votre commentaire
  • Asche@IDN
    « si je ne pouvais pas atteindre mon quota, ils me punissaient physiquement. Ils m'obligeaient à rester debout avec les mains en l'air, puis me frappaient quand je revenais dans les dortoirs. On continuait à jouer jusqu'à ce qu'on puisse à peine voir l'écran ».

    Non mais il sont complètement ouf c'est gens la, c'est pas croyable :o
    0
  • Shenkyen
    et depuis quand le golding farm est-il légal ? oO
    1
  • araldwenn
    Le gold farming n'a rien d'illégal au regard de la loi, c'est les conditions générales des jeux qui l'interdisent, nuance...
    1