X-Men Apocalypse : la Geek Critique

Le pitch : à l'époque des Pharaons, un homme mystérieux est adulé comme un dieu parce qu'il possède d'incroyables pouvoirs. Il est réalité le premier mutant que la Terre a vu naître, mais est aussi le plus dangereux. Immortel et invincible, celui qui se fait appeler En Sabah Nur s'apprête à "changer de corps" selon un rituel ancestral, quand des rebelles parviennent à l'ensevelir sous une pyramide. Mais il n'est pas mort pour autant et se réveille dans les années 80. Plus rien ne semble pouvoir l'arrêter, mais il trouve en travers de son chemin les X-Men, bien décidés à contrecarrer ses plans de conquête du monde et d'extinction de la race humaine. 

6 raisons d'aller voir (ou pas) X-Men Apocalypse

Alors que Deadpool et Captain America Civil War sont assurément les deux gros cartons de l'année en matière d'adaptation de comics, les X-Men tentent de se frayer un chemin dans cette débauche de records aux box office. Nous les avions laissés en 1973 dans X-Men Days Of Future Past, les voilà de retour dix ans plus tard. Ils ont un peu vieilli, leurs chemins se sont séparés pour certains, mais dans le même temps, l'école du Professeur X a accueilli de nouveaux pensionnaires, comme Jean Grey ou Cyclope*. Bon mais alors, faut-il aller voir X-Men Apocalypse, oui ou non ?

1 - Oui, pour le scénario

Si l'histoire de Days of Future Past était plutôt bien ficelée, ça n'a pas toujours été le cas avec la franchise des mutants Marvel. X-Men Apocalypse relève le niveau. Bien entendu, la complexité et la perversité des différentes sagas d'Apocalypse en BD ne peuvent se résumer en 2h20, mais ce nouveau film tient finalement à peu près toutes ses promesses. On en apprend beaucoup sur l'histoire du vilain, ses motivations, sa volonté d'éradiquer les faibles et de prendre le pouvoir. Le film ne se résume pas à la scène finale, il y a beaucoup d'éléments disséminés tout au long de l'histoire qui font la part belle aux moments haletants. Et finalement, on ne s'ennuie pas, malgré le ton sérieux et solennel du film.

2 - Oui, pour la débauche d'anciens et de nouveaux personnages

Le film permet donc de faire connaissance avec un nouveau méchant en la personne d’Apocalypse, le pire ennemi des X-Men dans les comics. Mais il permet également de découvrir Psylocke, que les lecteurs connaissent bien, mais qui n'avait eu droit qu'à quelques apparitions fugaces dans les films des années 2000. L'erreur est réparée, puisque la jeune femme est l'un des Cavaliers d'Apocalypse et qu'elle transperce à tout va avec sa dague psychique. Mais ce n'est pas tout : d'autres personnages, absents depuis bien longtemps, font leur grand retour. C'est le cas d'Angel, de Diablo, de Cyclope, de Jean Grey et même de Moira MacTaggert. Quand tout ce petit monde se retrouve à l'écran, on en a pour son argent. Car les X-Men, c'est surtout ça : une bande de mutants dont les caractères et les origines s'opposent du tout au tout, mais qui finissent par fonder une grande famille. Chacun parvient à tirer son épingle du jeu, aucun n'est laissé sur le bord de la route.

3 - Oui, parce que Jean Grey se révèle enfin

La jeune Jean Grey, que l'on n'avait pas revue depuis X-Men 3 (si l'on écarte les deux secondes que dure la séquence de fin de X-Men Days Of Future Past) fait un retour fracassant dans ce nouvel opus. Elle mène tambour battant l'équipe et fait usage avec brio de ses immenses pouvoirs. A tel point qu'on peut se demander si la vraie leader de l'équipe, ce n'est pas elle, et pas Cyclope ou même le Professeur X. Et sans dévoiler la fin du film, on peut d'ores et déjà escompter qu'elle sera au cœur de l'un des prochains films de la franchise.

4 - Oui, parce que les effets spéciaux sont toujours aussi spectaculaires

Le réalisateur Bryan Singer a bien retenu la leçon : si X-Men First Class n'a pas marqué les esprits outre mesure, c'est bien parce qu'il lui manquait "la" scène spectaculaire, celle qu'on décortique sous tous les angles quand sort le Blu-Ray et qui mérite 15 minutes de making of dans les bonus à elle toute seule. Cette scène, le réalisateur nous l'a finalement offerte dans X-Men Days Of Future Past, avec un Vif-Argent qui libère Magnéto en une demi-seconde (pour lui).
X-Men Apocalypse récidive : c'est encore Vif-Argent qui est mis à l'honneur, et la scène où il montre toute l'étendue de ses pouvoirs risque à nouveau de rentrer dans les annales. Mais il n'y a pas que celle-là : Apocalypse est un mutant très puissant, et il le montre. Il est capable de littéralement tout détruire sur son passage, et les effets spéciaux sont à nouveau spectaculaires.

5 - Non, parce que le look d'Apocalypse est complètement loupé

Voici le point qui risque d'être le plus controversé par les fans : le "look" d'Apocalypse. Alors oui, le personnage est surpuissant et tue tous ceux qui osent l'ennuyer comme qui rigole. Mais il ne fait finalement pas si peur que ça. Il est même un peu malingre, alors que le super-vilain de la BD est un molosse qui n'aurait rien à envier à Colossus ou même à Hulk. Du coup, Apocalypse en prend un sacré coup, ce qui est franchement dommage : le personnage ne paraît pas si terrible, après tout, et c'est tout le film qui en pâtit.

>> A lire aussi >> X-Men : de la BD au cinéma, le jeu des grandes différences

6 - Non, parce qu'il y a pas mal de maladresses

Malgré d'indéniables qualités, X-Men Apocalypse est loin d'être parfait. A l'exception de Vif-Argent peut-être, tous les personnages se prennent beaucoup trop au sérieux. En résultent des séquences plombantes, alors que l'on s'attend justement dans ces moments-là à un peu plus de légèreté. Même chose pour la cohérence des situations : certains moments clés arrivent comme un cheveu sur la soupe. Apocalypse parvient à trouver et à recruter on-ne-sait-comment tous les mutants dont il a besoin, tandis que Mystique vient subitement demander de l'aide à une ancienne connaissance, alors qu'elle faisait cavalier seul depuis une dizaine d'années. Et ce ne sont là que quelques exemples : il y en a d'autres que nous ne pouvons vous révéler sans vous spoiler. Bref, on sent que les scénaristes ont dû batailler pour faire tenir toutes leurs idées en 2h20, mais que le film aurait très bien faire l'objet d'un second volet, car l'enchaînement entre certaines scènes est plutôt malheureux.

X-MEN : APOCALYPSE - Bande annonce finale [Officielle] VOST HD

* Petite précision pour une meilleure compréhension du film : X-Men Apocalypse se déroule dans une autre ligne temporelle que celle de X-Men 1, 2 et 3. En conséquence, les mutants, qui avaient par exemple rencontré Diablo pour la première fois dans X-Men 2 (dans les années 2000), font à nouveau sa connaissance dans X-Men Apocalypse (en 1983, donc avant X-Men 2). Si vraiment tout cela vous semble trop complexe tout ça, faites définitivement abstraction de X-Men 1, 2 et 3 : souvenez-vous seulement de X-Men First Class et Days Of Future Past, et ça ira mieux.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire