Des tatouages temporaires qui reconnaissent les expressions faciales

Le professeur Yael Hanein et son équipe ont développé une mince électrode en carbone. Placée sur la peau, elle mesurera les activités musculaires et nerveuses et pourrait aussi contribuer à restaurer les tissus endommagés.

Les chercheurs de l’Université de Tel Avis ont publié les résultats de leurs travaux dans le journal Scientific Reports. D’après les précisions fournies par le professeur Yael Hanein, ce tatouage constituerait une alternative à l’électromyographie. Une procédure plutôt contraignante où les électrodes sont plantées directement dans le tissu des patients. Par contre, avec cette nouvelle méthode, ils pourront vaquer à leurs occupations quotidiennes pendant que l’appareil surveille leurs activités musculaires et nerveuses.

Le professeur Hanein identifie plusieurs champs d’application

Elle estime que le dispositif conviendrait à l’étude des réponses émotionnelles, les différentes expressions seront analysées à travers les signaux électriques des muscles faciaux. Ce procédé pourrait donner plus de précisions que les logiciels de reconnaissance faciale et les questionnaires. Plusieurs acteurs seront intéressés par cette technologie. Entre autres les publicitaires, les entreprises de sondage et même les professionnels des médias. En effet, ils souhaitent tous mieux connaître la réaction des gens face à une situation donnée.

D’autres applications sont également envisageables. L’électrode pourrait servir à surveiller la vigilance d’un conducteur, améliorer le contrôle musculaire chez les victimes d’accidents cérébraux ou encore, la transformer en interface pour que les amputés puissent mieux contrôler leurs membres artificiels.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire