Yahoo! détaille les requêtes du gouvernement américain

Le scandale de l’affaire PRISM et de la vie privée n’en finit plus de faire des remous aux États-Unis. Après Facebook, Microsoft ou encore Apple, c’est désormais au tour de Yahoo! de faire amende honorable et de jouer la transparence.


La marque indique avoir reçu, depuis le 1er janvier 2013, entre 12 000 et 13 000 requêtes, principalement liées à des enquêtes criminelles comme la fraude, des homicides ou des kidnapping. La diffusion de données personnelles d’utilisateurs n’aurait donc pas été automatique pour le site, qui ne précise pas le nombre de requêtes provenant la NSA, ni le nombre requêtes effectuées dans le cadre de PRISM.


Si un tel rapport est une première pour Yahoo!, la firme a cependant indiqué, via la voix de sa PDG Marissa Mayer, que cela deviendrait un exercice semestriel. « La démocratie exige de la responsabilisation », explique-t-elle, alors qu’elle promet de détailler à l’avenir toutes les requêtes qui parviennent à la société.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • crazybirds
    Oui malheureusement ,comme d'autre geant de l'internet GOOGLE vois passer des millions d'utilisateurs (qui ne sont pas toujours des gens honnetes) ....ce qui peut etre tres tentant pour des services comme la NSA ou d'autre (police,FBI,etc)....d'allez tendre l'oreille.
    0