YotaPhone 2 : le smartphone double écran à un succésseur

YotaPhone 2YotaPhone 2

Le YotaPhone 2 arrive en France. Comme son aîné, ce smartphone russe sous Android (KitKat) a pour particularité d’embarquer deux écrans : un Amoled en façade et un E Ink sur son dos.

Présenté lors du Mobile World Congress 2014, il est officiellement présenté aujourd’hui par son constructeur, Skartel. Premier opérateur russe en matière de très haut débit mobile, il s’est diversifié avec succès l’an dernier en lançant son premier smartphone. Aujourd’hui, il revient à la charge avec un nouveau modèle plus puissant et au design retravaillé.

Deux valent mieux qu'un

On conserve ce qui fait sa singularité, à savoir le double écran. Cette installation a pour but d’optimiser l’autonomie, problème récurrent sur les smartphones actuels. Une innovation qui ne sera pas de trop lorsque l’on sait que le YotaPhone 2 n’embarque qu’une batterie de 2500 mAh

[Test] Que vaut le Yotaphone, le téléphone aux 2 écrans ?
YotaPhone 2YotaPhone 2
En offrant un écran de liseuse, Skartel permet à l’utilisateur d’accéder aux informations essentielles du téléphone, via différents widgets, sans avoir à allumer un écran couleur plus énergivore. Pour plus de simplicité, cet écran en papier électronique demeure toujours allumé. Le premier YotaPhone ne proposait pas d’éclairage pour cette dalle. Espérons que ce ne soit plus le cas sur cette deuxième génération. Ce que l’on sait par contre, c’est qu’il est désormais tactile. Jusqu’alors, on ne pouvait manipuler l’écran secondaire qu’avec des boutons physiques. C’est une pratique révolue.

Plus grands, plus beaux

Pour protéger ces deux écrans du YotaPhone 2, Skartel les recouvre de dalles Gorilla Glass 3 (on aurait préféré la quatrième version, récemment annoncée). Leur taille a également évolué depuis le YotaPhone. De 4,3 pouces, on passe désormais à 4,7 pouces, soit la même diagonale que l’iPhone 6. Plus grands et mieux définis aussi. L’écran Amoled gravit un nouvel échelon pour arriver au Full HD alors que l’écran E Ink abandonne son faible 640 x 360 pixels pour du 960 x 540 pixels. Dans les deux cas, on gagne en résolution et donc en finesse d’affichage.YotaPhone 2YotaPhone 2

Qualcomm aux commandes

Pour animer tous ces écrans, le YotaPhone 2 embarque un Snapdragon 800, un processeur quadcore cadencé à 2,2 GHz. Il ne s’agit pas de la dernière génération de Qualcomm, mais cette puce reste suffisamment puissante et mieux que le Snapdragon S4 du premier YotaPhone. Elle est ici accompagnée par 2 Go de mémoire vive et un stockage unique de 32 Go. Il est impossible d’étendre cet espace par manque de port microSD.

Si son prédécesseur avait un côté brique, le YotaPhone 2 adopte un design tout en courbes. Même son écran E Ink est légèrement incurvé pour une meilleure prise en main. Il devrait être disponible à la vente dans les prochains jours. Le site européen de son constructeur indique qu’il est possible d’être prévenu par courriel de sa disponibilité. Si aucun prix n’est indiqué, Engadget parle de 32 990 roubles dans ses contrées, soit 500 euros chez nous.

Smartphone : lequel acheter ? Comment choisir ?YotaPhone 2YotaPhone 2

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire