Le filtrage des vidéos en test sur YouTube

Youtube filleYouTube, le mal aimé des majors, essuie de plus en plus de plaintes de la part d’ayants droits à propos de son contenu. Dernièrement, ce sont plusieurs fédérations sportives qui ont déploré la diffusion de vidéos sur le site, sans que YouTube détienne forcément les droits (voir notre actualité). Aujourd’hui, le site de Google tente plus que jamais de caresser ces ayants droits dans le sens du poil, et reparle de son système de filtrage, qui serait toujours en test.

Filtrage par marquage des vidéos

Cette fois-ci, le système de filtrage évoqué serait testé en partenariat avec Time Warner et Walt Disney. YouTube reparle donc de son fameux système de filtrage, longtemps annoncé mais pas encore disponible (avec donc plus de six mois de retard sur les premières promesses du site). On apprend (ou réapprend) donc que les ayants droits pourront signaler un contenu diffusé sans leur autorisation. Ainsi, la vidéo sera marquée et toutes celles présentant le même contenu le seront également par la suite. Le propriétaire de contenu pourra alors décider de retirer la vidéo du site ou de la laisser pour toucher ensuite un partage des revenus publicitaires.

La solution à tous les problèmes ?

Mais mieux, les responsables de YouTube donnent cette fois-ci un semblant de date concernant la mise en place de ce système, expliquant que les propriétaires de contenus pourront tester le système dans environ un mois. Google espère maintenant que la mise en place d’un tel système aidera à faire un peu mieux passer le petit milliard de dollars que Viacom lui demande...

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • Cascou
    C'est toujours pareil, les majors campent sur leurs positions pendant que les autres essayent tant bien que mal de trouver des solutions avec des interlocuteurs qui ne laissent rien passer en croyant naivement qu'ils pourront empêcher l'évolution des technologies.

    Dans le cas présent, la qualité des vidéos sur ce genre de site ne sont pas folichone, on préfèrera toujours les charger via p2p, ou les acheter.
    Donc on voit bien que les majors sont désespérés pour s'attaquer à tout ce qui bouge comme ca.
    Soit c'est dans leur droit. Mais alors, si les chaines télé et radio parviennent bien à diffuser des média en reversant des "royalties" aux éditeurs, les webTV, webRadio et les sites comme youtube ne pourraient pas eux non plus diffuser du contenu (c) en reversant une somme raisonnable aux majors, ou est-ce que cela dépasserait leurs moyens ?
    Apparement, Google et son youtube tente de répondre à cette question.
    Au moins un.

    En espèrant que ca donne vraiment quelque chose, contrairement (par exemple) à la licence globale, que les majors on fait passer aux oubliettes (on se demande pourquoi d'ailleur, vu qu'au final, le "piratage" a continué de plus belle, et toujours aussi gratuitement).
    0