Youtube comme réponse à l'homophobie

Chanter en playback semble être à la mode avec les lip dub qui envahissent les entreprises et les plateformes de streaming. Steve Bee Bishop, un fervent utilisateur de Youtube, a repris le principe... pour régler ses comptes et ceux de la communauté homosexuelle.

De l'humour pour se défendre

Il a appelé les internautes révoltés comme lui par les insultes en tous genre proliférant sur internet à participer à une vidéo collaborative. Après montage, la vengeance prend la forme d'un clip humoristique, dans lequel les participants apparaissent tour à tour, avec une chanson de Lily Allen « fuck you » en fond sonore. La chanteuse répondait au président Bush, connu pour son manque de tolérance envers les homosexuels.

Interdit aux moins de 18 ans

Les paroles sans détour de la chanson sont peut être la raison pour laquelle la vidéo a été classée comme « potentiellement choquante » par Youtube. Plusieurs internautes l'ont en effet signalée, et vous devrez donc être inscrit et majeur pour la visionner. Pourtant, en tapant « fuck » sur le portail de vidéo, l'internaute accède à diverses vidéos... sans restriction aucune.

La page Youtube de Seve Bee Bishop

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
3 commentaires
    Votre commentaire
  • Blumenka
    Moi, j'appelle ça de l'hypocrisie !
    0
  • shooby
    le bout de phrase "pour régler ses comptes et ceux de la communauté homosexuelle" pouvait laisser présager autre chose, qui heureusment n'est pas
    0
  • matt0387
    Interdire le vidéo aux moins de 18 ans, dans l'incohérence générale notée très à propos par nos bons pasteurs de Tom's Guide, prouve à quel point l'homophobie noyaute encore les États-Unis.

    Je vous rappellerais simplement qu'alors que l'administration Obama compte faire avancer les droits de plusieurs minorités dans ce pays, le jour de l'élection du 44ème président, la Californie rplongeait dans le néant en interdisant le mariage après l'avoir autorisé. Et il s'agit de la vox populi (référendum lancé dans

    On ne compte donc pas laisser les adolescents homosexuels acquérir plus facilement leur identité ou s'affranchir des pressions qu'ils subissent très fréquemment, puisqu'on leur empêche de visionner ce genre de contenu libérateur à cause de la simple présence d'un mot qu'ils utilisent plusieurs fois par jour.

    Et oui, c'est de l'hypocrisie... comme quoi Youtube n'est pas si libre et indépendant que ça vis-à-vis de son pays d'origine.

    Matthieu Déborbe
    Greenfield Park, Québec
    0