L'Europe fait du porno sur YouTube ?

L'Europe fait du porno sur YouTube ?L'Europe fait du porno sur YouTube ?À peine lancée, la chaîne de la Commission Européenne sur YouTube (voir notre actualité) déchaîne déjà les passions. Depuis peu, une vidéo de promotion lancée par la Commission Européenne sur le site YouTube ne manque pas de faire parler d’elle. Intitulée « Film lovers will love this ! » (les cinéphiles vont aimer ça !), cette vidéo de 44 secondes est un florilège de scènes érotiques tirées de films européens et est censée promouvoir le cinéma européen dans le monde.

Le sexe pour lancer le cinéma

Et le succès est au rendez-vous pour cette vidéo, qui a déjà été visionnée plus de 280 000 fois. Pour autant, on est en droit de se demander si c’est vraiment un amour pour les films européens, ou juste l’enchaînement de scènes coquines qui a poussé tant d’internautes à voir cette vidéo. Accusée d’utiliser des « méthodes immorales » par la « Ligue conservatrice des Familles polonaises », la Commission doit maintenant faire face à ce que certains députés appellent un gaspillage de l’argent des contribuables. Alors quel est le but réel de cette vidéo ? À chacun de juger, toujours est-il que celle-ci est toujours en ligne et continue d’attirer les internautes cinéphiles comme les curieux.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
10 commentaires
    Votre commentaire
  • Lucie Piriou
    Décidément, les Polonais et l'Europe, ça fait 3 ans.

    Mais quelle bande de rabats-joie ! :D
    0
  • lolotux
    Il n'y a rien de.... porno !
    Tout au plus évocateur !
    Mais le but est là ! European lovers, have pleasure with european films !
    0
  • tbdb
    Anonymous a dit :
    Décidément, les Polonais et l'Europe, ça fait 3 ans.

    Mais quelle bande de rabats-joie ! :D

    C'est clair ! Déjà, il y avait les 2 frères au pouvoir qui nous soulent à chaque sommet en menacant de veto, maintenant, c'est la « Ligue conservatrice des Familles polonaises » ! Ils sont vraiment pénibles !

    Pour en revenir à la séquence vidéo, ça m'a fait penser à un passage d'Amélie Poulain où elle compte le nombre d'orgasme dans Paris au début du film. :D
    1