Mauvaise nouvelle, nous ne sommes pas prêts pour une apocalypse zombie

Les zombies ont animé de nombreux films, livres, jeux vidéo ou séries TV de science-fiction ces dernières années, mais cela n’empêche pas le très sérieux journal scientifique British Medical Journal (BMJ) de s’y intéresser également. Dans une tribune publiée dans le journal par la biologiste américaine Tara C Smith, nous y apprenons donc qu’une épidémie d’un virus zombie pourrait avoir des conséquences catastrophiques, car nous n’y sommes pas préparés.

Le papier décrit donc avec une étonnante précision les risques et les symptômes d’un virus zombie : transmission par une morsure humaine, perte de dextérité, perte de la parole, peau nécrosée, ou augmentation de l’agressivité. L’article est étonnamment bien documenté sur le sujet, citant plusieurs oeuvres de fiction traitant de zombies, et aborde même le sujet d’une éventuelle prévention, d’un traitement ou encore d’un vaccin. La conclusion du papier est donc sans appel : si une épidémie de zombies venait à éclater demain, nous ne serions certainement pas préparés à l’affronter.

Doit-on pour autant craindre de finir mangé par son voisin ? Si le papier choisit l’angle d’une apocalypse zombie, l’auteure en profite surtout pour faire passer des messages plus généraux sur les cas d’épidémies plus classiques. Tara C Smith est notamment connue pour ses travaux concernant le virus Ebola, et diffuse donc sous un angle un peu différent certains conseils de santé publique qui pourraient empêcher la propagation d’un virus.

À lire : 
Le top 15 des meilleurs jeux de zombies

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire