Infinia 55LX9500 et BX580: la 3D selon LG

La 3D par le haut

Nous avons essayé l’écran en conjonction avec le lecteur Blu-ray 3D de la marque et notre film de référence « Monstres contre Aliens » que nous avons déjà mis à profit lors du test du Panasonic TX-P50VT20. Mais la 3D selon LG laisse toutefois une impression mitigée. Il faut d’abord faire avec un système de menu capricieux qui choisit automatiquement la mauvaise configuration pour vos lunettes actives. Il faut systématiquement régler les lunettes sur Droite/gauche dans le menu 3D pour profiter du relief. On peut imaginer que ce problème puisse se régler par mise à jour, d’autant que nous disposions d’un modèle de présérie. Une fois ce réglage effectué, la sensation de profondeur est excellente, très proche du rendu 3D de Samsung. On retrouve avec joie des images d’une grande netteté, aux couleurs très justes et qui sont également très stables sans scintillement. Pour autant, on constate tout de même beaucoup de contamination visuelle d’un angle sur l’autre. Ce phénomène appelé « cross-talk » provoque des images transitoires étranges sur les bords des objets, surtout sur l’arrière-plan lorsque la profondeur de champ est importante. C’est le cas sur Monstres contre Aliens dans la fameuse scène du Golden Gate par exemple.

Il est probable que ce sont les lunettes qui sont en cause car elles sont assez lentes à réagir alors que la fréquence est de 120 Hz. Contrairement aux lunettes Samsung et Panasonic, la mesure des lunettes LG montre qu’il y a un moment où les deux verres LCD sont ouverts en même temps ! Ce n’est pas spécialement bon pour la contamination, même si l’écran utilise des images noires insérées entre les images droites et gauches. Sinon, elles sont très agréables à porter, d’autant qu’elles sont légères avec seulement 43 grammes sur la balance. Pour autant, elles sont rechargeables par le port USB du téléviseur ou toute autre alimentation de ce type puisque la prise est standard. Le téléviseur est livré avec deux paires et une supplémentaire coûte 80 euros. Elles sont aussi assez fermées et ceux qui ont des lunettes de vue seront un peu gênés aux entournures. S’il n’y a vraiment pas de scintillement en regardant l’écran, il n’en va pas de même avec toute source lumineuse externe.

Au final, l’effet 3D est spectaculaire sur ce 55 pouces, l’image est vraiment stable, très précise et très contrastée sans que les scènes claires ne soient affectées. La profondeur est impressionnante, il n’y a que les contours fantômes autour des objets en arrière-plan qui viennent gâcher ce plaisir.

Lire le test complet avec EreNumérique