Acer 5740DG : que vaut la 3D sur un PC portable ?

La 3D en jeu

Le jeu est l’une des applications mises en avant par des constructeurs afin de promouvoir les téléviseurs 3D. Néanmoins, le jeu 3D ne se cantonne pas au salon. Pour tester le portable d’Acer sur ce point, nous avons sélectionné trois jeux de genres différents afin d’englober toutes les problématiques liées à une telle utilisation.

Une fois installé, le jeu doit être impérativement lancé avec TriDef 3D, une opération qui se révèle être simple. Par la suite, en fonction des combinaisons de touches configurées dans le logiciel d’Acer, il est possible de régler la profondeur de scène, l’étirement de l’image ou encore la profondeur du premier plan. On regrettera l’absence d’un tutoriel afin de régler au mieux l’image en fonction du jeu choisi. Un manque difficile à palier pour un néophyte. À côté de cela, Acer offre un menu regroupant tous les raccourcis de réglages, et accessible en jeu. C’est peu.

Pour les FPS, c’est Crysis qui a été adopté. Sorti en 2007, il reste une référence en matière de graphismes. Lunettes chaussées et réglages effectués, le rendu 3D apparaît. Moins que de la 3D, on qualifiera plutôt d’effet relief le résultat obtenu sur le 5740DG. En effet, contrairement à la technologie active 3D Vision de nVidia, Acer utilise simplement un filtre sur son écran et ses lunettes. Ainsi, divisée, l’image envoie une ligne sur deux à chaque oeil afin de produire un effet de profondeur. Et sur Crysis le résultat donne la migraine. Il est tout simplement impossible de viser correctement le viseur de l’arme étant étalé sur l’écran. Un problème rédhibitoire sur un jeu de tir à la première personne.

Aspirine obligatoire


Second genre touché dans ce test par la rédaction : la course automobile. Pour cette partie, le dernier Need for Speed Shift s’est imposé. Beau, optimisé et détaillé, le jeu d’Electronic Arts supporte déjà mieux la 3D que Crysis. Bien entendu, celle-ci prend tout son intérêt en vue cockpit. La jouabilité reste correcte, mais l’effet de relief est déroutant. Après un petit temps d’adaptation, on retrouve ses marques. Précisons que cette manière de jouer reste tout de même fatigante pour les yeux.

Il en va de même pour le dernier jeu testé sur l’Acer 5740DG. Alerte Rouge 3 est le moins dynamique des trois jeux de ce test. L’oeil est donc moins sollicité. Pour autant, l’image n’est toujours pas nette et bave comme sur les autres titres. C’est aussi dans ce jeu que la 3D  d’Acer obtient le meilleur rendu. Avec le bon réglage, les bâtiments et les unités ressortent bien. Malheureusement, si le décor tient la route, il n'en va pas de même pour le texte. Coupées en deux, les instructions du jeu sont illisibles. Dernière précision à apporter ici : avec nos réglages, il était obligatoire d’incliner plus que de raison l’écran en arrière. De fait, l’image s’assombrissait. Sans cela, l’image restait trop floue.